Avertir le modérateur

29/01/2010

Sarkozy lance un Sous-Marin contre Villepin…

Ici Radio Elkabach, le Procureur parle aux français

Oyez oyez! La Gaule des sans-culottes! Y a d’la testostérone dans l’vestiaire et de l’écrêtage d’ego en perspective! Placez vos bourses dans l’hémoglobine, les cours vont se redresser. La chronique judiciaire a déjà tiré des quarts de finale pour la présidentielle 2012. A votre droite du gallodrome, ce sera Dominique Marie François René Galouzeau de Villepin vs Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa. A votre gauche patience, en attendant un crêpage de chignon entre Martine et Ségolène, on rêverait d’avoir une friction couillue entre Mélenchon et le serial fucker du FMI. Juste pour se poêler… 

Sur le premier duel. Naboléon était déjà petit côté sondages, il sortira ratatiné de cet acharnement à peine fardé contre son ennemi intime, le Vil Mousquetaire d’«un vieux pays, la France, d'un vieux continent comme le sien, l'Europe» (Dixit Galouzeau…) En Sarkozie on aura tout vu. Les proc ne se contentent plus de rédiger les réquisitoires et de les adresser au greffe. Ils vont sur les antennes de radios annoncer leurs actes de procédure. A quand la mise en examen en 64 bits et en ADSL? N’importe quoi…

ALeqM5heI2YcEFpAURpEgBRyHKuldB8_Ew?size=l

Mais quel est donc le malin de l'entourage qui a eu l’idée de poursuivre? C’est en effet un boulet dans l’ergot que vient de se tirer l’Empire en téléguidant son sous-Marin de Proc’ qui se prétend indépendant, certes mais alors comme un joug, mais qui torpille la remise en scène politique du Chevalier Blanc de Villepin. Celui-ci est désormais fondé à prendre l’opinion qui opine à témoin, et décliner son couplet victimaire sur le mode tonitruant façon discours de l’ONU.  Visez un peu le tableau: la grande tringle aux cheveux d’argent sur les marches du Palais le 26 janvier 2011, jour du verdict et date anniversaire du bonzaï: «j’étais ici par la volonté d’un homme armé d’un croc de boucher. Qui vous savez… J’en sors libre!»  Ça va être une charcuterie, le Waterloo de l’Empire.

A l’arrivée si Galouzeau s’y prend mal, il rognera 6% aux suffrages malingres de Naboléon. S’il s’y prend moins mal, ce sera entre 8 et 10 %. Si la mayonnaise prenait, c’est bien connu «les français [étant] des veaux» , ça pourrait suer sous les chaumière y compris au Château. Songez que 11% c’était le score du Chi à un an de la présidentielle que les sondologues du doigt de l’homme tel Roland Cayrol, donnaient au Ballamouchi dès le premier tour, dixit aussi Sarkozy d’alors. On sait ce qui en fut.

Nous avions pris les paris ici que l’Empereur se ferait, royalement sinon au martinet, castrer à la prochaine présidentielle, sait-on jamais avec ces femmes en poupe du parti de la Rose. Nous sommes désormais prêts à investir sur sa bérézina. Nicolas II ne succédera pas à Naboléon. Il n’a plus d’espace à droite, Marine fille de son pénible de père tient la bordée et charme efficacement le popu-cocu. La boutique est tenue. Quant au fâcheux d’extrême droite pur et dur, généralement instruit et rancunier, nous tenons pour avéré qu’il n’est pas du genre à se faire enfiler deux fois.


Rétrécissement politique

Résultat, le réservoir de voix naguère piqué au Front National en insultant les cailleras sur la dalle d’Argenteuil s’est tari non seulement au Fouquet’s et sur le yacht de Bolloré, mais surtout sur les acoquinements de Sarko avec ce que la gauche bobo a de pire en matière de félonie, les Kouchner, Lang, Besson, Bocquel, Amara. Avec l’ouverture qui n’était en fait qu’un débauchage de faméliques, Sarko a signé la seule vraie rupture du quinquennat, celle avec les popu-cocu qui l’avaient porté aux nues du pouvoir, celle de ses amours gauchies.

Or se faire élire sur son extrême droite et gouverner modérément au centre en débauchant à gauche, eût été mitterrandiennement (traduire machiavéliquement) bien vu si cela avait consisté pour Le Prince à se faire réélire avec une majorité de droite, centre-gauche, les francs-maçons, les rad-soc, les tutti frutti, les putes et les soumises, les végétariens, les noirs du Cran, les athées du Crif, et le tout-venant des vendus qui bouffent à tous les râteliers.

Mais alors dans cette perspective, il aurait au moins fallu faire semblant de ne pas être le Président d’un clan contre la très grande majorité des Français, protecteur des conseils d’administration, ami du CAC 40, des pipoles bling bling, du bouclier fiscal… Brandir la lettre de Guy Môquet ne suffit pas. Il aurait fallu se saisir l’occasion de la crise pour s’emparer des thèmes de gauche compatibles avec la pensée réactionnaire de droite: réaffirmer la prééminence d’un Etat fort, impartial, et protecteur. Il aurait fallu faire, et non simuler, le Grenelle de l’environnement notamment la taxe carbone, suspendre le bouclier fiscal, ménager l’Ecole, La Poste, l’Hôpital public, le juge d’instruction, le ticket modérateur. C’est pourtant simple et même bête le clientélisme politique. Il suffit d’obligés et nombreux sont les nécessiteux...

Voilà qui aurait suffit à mettre en charpies un Parti socialiste d’éléphants ridés et déjà en ruines, sans idées neuves, et dont les leaders passent leurs temps à donner des gages aux forces métastasées de l’argent et à manigancer dans les loges maçonniques en se coupant de leurs bases. Un coup de pouce aux rigolos-verts aurait parachevé ce Grand œuvre et Sarkoléon aurait été assuré d’un second quinquennat. Au lieu de quoi,  le Château pense de petites rancunes pelliculaires. Bande d’ignares, si vous voulez une expertise, écrivez à la feuilledemanioc@gmail.com. Ici on aide tous ceux qui sont dans la détresse.

Galouzeau est désormais l’opposant le plus crédible à droite, sans compter Bayrou, et la sub Marine Le Pen. Arithmétiquement parlant, Sarko va rétrécir à 10-13% et pourrait bien, à ce jeu de con, ne pas franchir le 1er tour. Le gag! C’est aussi la faillite des médias de complaisance et des journalistes de révérence, les Verdailhan, Elkabach, Chaffard, Calvi, etc. Voila ce qu’on récolte à force de s’entourer de flatteurs et de sherpas. L’aveuglement et la perte. Car vu les circonstances, l’intelligence élémentaire commandait une seule instruction du pouvoir au Parquet: ne surtout pas relever appel. Même s’il était venu à l’idée du Sous-Marin de le faire, l’en empêcher à tout prix tant le résultat est désastreux pour le pouvoir et pour l’institution judiciaire, mais de ceci bien sûr on s’en fiche, on est en Ouzbékistan-Sur-Seine. Personne en Gaule érectile ne doute désormais que le Château a téléguidé le Sous-Marin Jean-claude pour faire appel., lequel s'est exécuté en bon sous-fiffre. Ce en quoi la Cour des cireurs de pompes de l’Elysée démontre son incurie en matière de machiavélisme. N'est pas Mitterrand qui veut...

Mauvaise séquence ou chant du cygne?

Notre Empire bien aimé s’en était allé pavoiser à Davos, avec une nuée de courtisans accrochés aux basques à talonnettes. Ce devait être tranquille. Nicolas 1er était le premier président des françoises et des françois depuis quarante ans à s’exprimer devant ce que la planète terre fait de mieux en termes de voleurs, d’assassins et de criminels: Davos. Tous devaient embarquer ensuite dans Air-Farce-One de notre Gaule érectile pour une photo avec Hillary Clinton.

Ce devait être un triomphe diplomatique. Seulement voila, patatras. Il y a d’abord eu Lost aux States pour troubler ce retour de Sarko-International, puis ces emmerdeurs de juges indépendants au TGI de Paris pour ratatiner le déjà très décimétrique Empire. A cause de la sortie de Lost, Barack Obama avait dû avancer le discours sur l’état de l’Union le jour de l’inauguration de Davos où était prévu un Sarkoshow. Sur les networks internationaux le noir de la Maison Blanche avait encore trappé notre Supersarko. Le lendemain, c’était au tour des juges du TGI à lui filer un bien amer cadeau d’anniversaire… Mauvaise séquence ou début de la fin? LFDM.

Commentaires

Cher Manioqueur, nous sommes sensibles à votre appréciation qui nous fait plaisir. Songez que nous nous sommes faits quelques ennemis sur la place, ce dont on se flatte certes, mais un accident est très vite arrivé sur un site Internet (écrasement fortuit de notre venin avec impossibilité de restaurer les articles). Ce serait fâcheux ne trouvez-vous pas? Comme nous ne vivons que d'amertume et aucunement de pub, que nos moyens sont ceux de l'indigence, nous ne sommes pas encore en mesure de nous offrir un vrai site sécurisé qui soit toujours aussi méchant et qualitativement meilleur. Donc nous bricolerons encore ici quelque temps mais sait-on jamais? Un mécène qui acceptera de se faire malmener par nos feuilles passera peut-être par là... A moins qu'on ne gagne au Loto! Merci de votre fidélité, nous sommes de plus en plus nombreux (les fous bien sûr!). LFDM.

Écrit par : Saka-Saka | 10/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu