Avertir le modérateur

01/09/2009

Les tolérances zéro de l’impunité

9e1c66f2-8e02-11dc-9dc0-16e4f08dab71.jpg

L'omniprésidence du zéro politique

Le chiffre zéro est devenu l’arlésienne du discours politico-médiatique. Souvenez-vous de la «tolérance zéro pour les violences urbaines», sarkozienne bien évidemment. La Radio Pravda-RFI relatait:

«Après une quatrième nuit d'émeutes à Clichy-sous-Bois en région parisienne, provoquées par la mort accidentelle, jeudi, de deux adolescents, le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy s’est rendu en Seine-Saint-Denis. Il a réaffirmé sa «détermination totale» à lutter contre les violences urbaines, et a proclamé la «tolérance zéro» pour ceux qui ne respectent pas l’ordre républicain.» Aller sur RFI-Pravda.

Avait lieu lundi (3/09) un raout républicain nanti de son zéro bien à lui. Un raout certes différent du Grand «dîner», après celui de noël, où le tout Paris accourt se voir sermonner par des prélats sectaires gavant leurs ouailles cependant qu’ils omettent d’honorer les charmes de leurs oies, ce qui leur ferait déjà du bien au jonc et ferait tout aussi du bien à la France. L'agenda du jour:

«Table ronde jeunes - police: «Tolérance zéro, bavure zéro»
Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, semble avoir obtenu un consensus, lundi après-midi lors de la table ronde jeunesse-forces de sécurité, entre les associations invitées et le gouvernement. Pour progresser vers «un respect mutuel», il faut «effectuer un bout de chemin l'un vers l'autre».
Allez sur le Parisien-Pravda.

Lundi c’était donc l’Hortefeux qui rinçait la caillera  de banlieue et c’est pas tous les jours que l’ex-Ministre du «nous et les autres», passé naturellement de la clôture à l’intérieur, fait péter son canon en invitant des Djeun’s. Royal au comptoir... D’habitude ces derniers tracent des tangentes à la moindre apparition de ses équipes de bleu vêtues qui les filent dans les quartiers où ils se font coincer dans des impasses après une course-poursuite. La fin est parfois tragique, ce qui donne lieu à des jacqueries et de grands discours sur les corps encore tièdes des victimes. Qu’est-ce que ça change au fond? Leur vie était déjà une impasse.


picasso-nanterre.jpgLà, aujourd’hui c’était différend. On n’a pas fait ripaille mais c’était «Table ronde». C’est déjà ça. Que vouliez-vous, un colloque? Ils ne veulent pas le portefeuille du Ministre non plus? Si si… Pourquoi pas, ce serait une forme d’égalité des chances non? Table ronde, alors rien que ça. Depuis qu’on empile les tables rondes sur la misère de nos banlieues, elles ont du faire des Tours Picasso à Nanterre. Remarquez c’aurait pu être pire. On a échappé à un très Séguleiste «Grenelle de la concorde flico-djeun’s». Nul ne sait s’il a été ouvert un livre blanc de l’amitié entre les keufs et les délinquants, ni si un Comité Hippolyte sera en charge du «suivi matriciel de la réalisation des objectifs du Plan de réforme trisannuel de la réhumanisation des quartiers»… Figurez-vous qu’on rigole juste pour se rassurer, car vous nous croirez si vous voulez, mais ce genre d’emberlificoture peut naître à tout moment de l’esprit ce qu’il y a de plus sain chez un Enarque de préfecture.

Résultat du raout du jour? La Création d'une équipe de conciliation. Ouf! On a eu une suée… Attends, dans deux mois, cinq groupes de travail vont chier des propositions. Vise les titres et devine d’ici les résultats: «territoire, comportements et pratiques professionnelles» ; «construire un nouveau respect réciproque» ; «ordre, autorité, sécurité» ; «égalité des chances et promotion de la diversité des forces de sécurité» ; «dialogue en situation de crise». Nous à La Feuille De Manioc dès l’occurrence «diversité» on se masturbe un coup… Alors pour l’oxymoron «diversité des forces de sécurité» ça va être l’orgie. On ouvre les paris sur le groupe de travail qui bénéficiera des faveurs du ministère…

«Tolérance zéro pour les voyous, bavure zéro» pour la police et la gendarmerie

Allez on efface tout et on recommence. C’est la formule magique proposée par Hortefeux entre deux jaja. C’est cela mon Jojo. On ne vous tire plus dessus comme des lapins et vous ne mettez plus le feu à nos autos, vous ne nous balancez plus les laves linges du 16ème étage, vous nous en filez un peu si vous voulez fumer tranquilles, vous… Réponse des keums? Ceux qui ont eu droit aux micros de la presse nationale aux ordres sont enthousiastes de dithyrambes. Pour les autres, c’était plutôt genre «faudrait voir…» C’est bizarre ne trouvez-vous pas? A ce sujet paraîtrait qu’il y avait 17 assoces autour de l’Hortefeux. Certes c’est un début pour un fan-club. Mais si on nous donnait les budgets du Ministère de l’intérieur, à La Feuille de Manioc on promet de remplir le Stade de France de cailleras et à guichets fermés s’il vous plaît.

Allons, pour les assoces triées sur le volet comme d’hab, crachons la valda! Qui y avait-il donc autour de cette table rase des rancunes? «Le dialogue est engagé», a confirmé Dominique Sopo, Président de SOS Racisme. L’exemple idéal pour les Djeun’s. n'est-ce pas? Forcément, faudrait un jour voir, ou ne serait-ce que songer, à changer ses rêves de Nike en Rolex quoi! Sinon à quarante ans on a raté sa vie mon vieux! Pour rehausser la galerie, Sopo ça ne le fait pas, le sinistre de l’intérieur était flanqué de Xavier Darcos, ministre de tutelle de la Ville, et sa secrétaire d'Etat Fadela Amara, du patibulaire Martin Hirsch un œil sur la lune mais accessoirement haut commissaire à la jeunesse, et des directeurs généraux de la police et de la gendarmerie, histoire d’être équipé des fois qu’il vienne à ces irréductibles de dégénérer en émeutiers. Michel Gaudin, préfet de police à Paris et proche de Sarko était là, Alain Gardère, le directeur de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne, la nouvelle unité de police contre les «petites et moyennes» délinquances à Paris et en petite couronne. A l’ère de l’entreprise, on en épouse les formats et les figures. La délinquance se met au diapason des PME-PMI, la police s’adapte aux «petites et moyennes» délinquances. C’est tordant. Voici une perle, Sihem Habch: «La machine est en marche». C’est sûr, pour les «machins» Sihem est experte. On avait cru pouvoir oublier les jumeaux de SOS-racisme… C'était oublier que la présidente de Ni putes ni soumises mange aux mêmes râteliers que SOS-Rolex. Djamel Guenaoui de Changeons de regard, a «l'impression qu'il y a eu un petit coup de baguette magique qui a éclairé les idées et fait qu'on s'intéresse aux gens qui travaillent sur le terrain». Réveille-toi malheureux, le matin promet d’être dur…

Ne trouvez-vous pas bizarre qu’aucune des assoces les plus engagées dans les quartiers mais aussi les plus indépendantes des subventions n’était invitée? Songez que le collectif Banlieues Respect n’a pas reçu de bristol. Son porte-parole Hassan Ben M'Barek s’est dit réservé. C’est toujours comme cela lorsqu’on est sur le banc des remplaçants. On dit du mal des joueurs titulaires. Jaloux va! «J’ai senti plus de sincérité chez les politiques que chez les membres associatifs qui ont pris la parole», dixit le rappeur Larssen dit «underground». Bien vu mec! Comment fait-il pour si bien connaître Dominique Sopo et Sihem Habch? Il y avait aussi Almamy Kanouté de l’association 83ème avenue de Fresnes lui aussi déçu… «On a tourné autour du pot et on a fait les commères de la République.» enfonce Larssen qui ne croit pas un traître mot de l’excuse du manque d’expérience brandie par l’Idiominique Sopo pour expliquer les bavures policières. Larsen: «Le problème vient de la hiérarchie, on les fait flipper avant qu’ils arrivent dans ces quartiers. Cette hiérarchie ne cherche qu’à faire du chiffre, du chiffre, du chiffre!» Langue de bois, langue de pute…

La clef politique au fond du zéro

Question: où se situe le seuil tolérance zéro de l’impunité?  Bavardage politicien, qui  présage en fait la quête boueuse des suffrages, en attendant son pendant identitaire de l’immigration, elle aussi zéro hormis celle qu’on choisit, alors même que les chiffres de la délinquance trahissent l’échec de la politique sécuritaire de Sarkozy? La sécurité nous évoque l’usage du célèbre troisième terme selon lequel une opposition signifiante peut être «neutralisée» par un «degré zéro».

Au fond, à l’image de toute thématique politique, le thème de la sécurité s’insère dans le tumulte de la vie des quartiers sans participer à aucune des dimensions qu’il prétend prendre en charge. C’est le propre même de l’objet politique chez Sarkozy, et précisément l’intérêt des absences que ce pouvoir comble par le discours et ravit par l’esbroufe. L’Empereur a poussé au plus haut l’art de la médiation parasitaire. L’Omniprésidence consiste en la création en toute chose d’un troisième terme hyperparasitaire, qui pompe ses objets jusqu’à la moelle en les ignorant. Un peu comme ce que les «mythologies» de Barthes dénonçaient dans les formes acceptées de la fausseté des rapports qu’entretien le langage vis-à-vis du réel.

Jamais pouvoir de droite ne se sera autant adressé à sa gauche, aux ouvriers, aux classes populaires, aux personnes fragiles. Or jamais peut-être ces objets politiques n’auront été autant ignorés. Nicolas Sarkozy comble un vide politique disant au peuple qui le croit, «je suis comme vous». Or ses décisions politiques démontrent à ce même peuple à quel point ils sont inconvertibles l’un à l’autre. C’est peut-être cela l'utopie d'une réconciliation entre l’ordre et la société, au-delà d'une société qui demeure irréconciliée. C’est peut-être en cela que le «degré zéro» apparaît comme une sécurité a reconquérir même si chacun sait que tout cela est vain. LFDM

Commentaires

Bonjour,

Je découvre vos articles que je trouve bien corrosifs et cencés. Bravo pour la justesse de vos analyses. Il faudra redoubler d'efforts car la France est devenue une république bananière, d'où ses médias propagandistes à tous les niveaux. Venez chez moi, nous sommes dans la même logique: le triomphe de la vérité "vraie"

A2N

Écrit par : A2N | 03/09/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu