Avertir le modérateur

29/08/2009

Banque: demandez plus, demandez la police

Zéro immigration, demandez plus à votre banque

«Si j'avais participé à la fiesta des blogueurs à la Comète du Kremlin-Bicêtre, ce soir, je me demande si, demain matin, je n'aurais pas été vomir mon admiration fermentée à la gueule de cette vigilante personne, travaillant dans une banque qui aurait pourtant intérêt à se faire oublier, tant elle traîne une casserole honteuse.» C’est du Jean-lou, et pour du vomi, c’est franchement dégueulé. Prend-ça dans ta tronche de délateur tête de con et fin d’espèce!

On apprend via l’indignation d’un internaute branché sur Rue89 que les «interpellations déloyales» pratiquées à la suite d'un piège ne sont plus l'apanage de l'administration mais gagnent les entreprises privées. A l'instar de cette agence de la LCL (ex-Crédit Lyonnais) à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) qui le 7 août a convoqué Mamadou, Malien de 33 ans en situation irrégulière et client sans histoires depuis huit ans. A l'occasion d'une demande de renouvellement de carte bleue, le guichetier a soudainement pensé qu'il serait bon de prévenir la police qu'un doute existait sur la validité de ses papiers de Mamadou -dont on taira le nom à sa demande.» Des faux, papiers qui expédient fissa Mamadou le malien en Centre de rétention administrative, Cra, et on est prié de ne pas bégayer l’acronyme car Cra-cra risquerait fort d’hérisser le poil du Hortefeux. Songez que:

«En septembre 2008, dans le XIIIe arrondissement, une femme en situation irrégulière a voulu faire renouveller sa carte bleue. On la lui a délivrée puis on s'est rendu compte, au jugé sans doute, que les papiers n'étaient pas valables. L'agence a décidé de bloquer la carte, de sorte qu'elle soit obligée de prendre un rendez-vous pour la faire débloquer. Quand elle est venue, la police l'attendait.» Rue 89


Certes c'est du propre mais un clandestin qu’on ramène chez lui, diantre qu’est-ce qui fait vomir notre pote Loulou? Le procédé. Déjà dès le nom du blog de Loulou tout est louche «Le coucou des claviers», Jean-louis Fraysse se présente comme le représentant de l’opposition clavésienne. Encore un gauchiste, communiste et tout le toutim on connaît le couplet... Qu’est-ce qui écœure Jean-lou?

«Il y a plein de Français époustouflants de civisme. Tenez, j'ai encore découvert aujourd'hui un de ces héros méconnus, à moins que ce ne soit une héroïne -on aimerait que surmontant sa modestie, cette personne se fasse mieux connaître… Le dernier héros en date donc, travaille dans une agence de LCL, Le Crédit Lyonnais à Aulnay-sous-Bois. On ne sait s'il est directeur, ou simple guichetier, en tout cas dans un magnifique élan de zèle civique, il a fait arrêter un client Malien sans-papiers venu renouveler sa carte de crédit.» Lien.

C’est le procédé qui énerve le citoyen Loulou. Et il ne semble pas être le seul. Le juge a retoqué les «bonnes manières» patriotiques de notre rond de cuir de banque, en jugeant qu’une telle pratique vicie forcément la procédure. Vicieux va! Résultat, clandestin depuis 8 ans Mamadou le malien était de nouveau en liberté et prié de quitter le territoire. Tu parles! On peut parier qu’il a filé tout droit à Bamako… sur Seine. La débâcle. Ce n’est pas tout! «Dans un arrêt du 6 février 2007 qui fait date, la Cour de cassation avait sanctionné fortement les préfectures qui procédaient de la sorte. Jurisprudence. Si la chambre suprême se met à contrarier les projet de l'identité nationale de ceux qui sont les mêmes depuis 2000 ans alors, où va-t-on? Il y en a qui sont resté bloqués sur le délire de Charlie après un chichon: «La France vient du fond des âges. Elle vit. Les siècles l'appellent...» C'est le cas de François, pas Francçois le français d'Omar et Fred. Non François Fillon!

Toujours est-il que d'autres ont dégoupillé ce verrou mental du «nous et les autres». Selon Rue89, «Pour Laurence Mollaret, vice-présidente du Syndicat de la magistrature, ce hola avait largement calmé le jeu en matière d'arrestations à la chaîne, même si, régulièrement, vous avez pu lire, sur Rue89 ou ailleurs, des histoires de sans-papiers interpellés à la sortie d'un rendez-vous à l'ANPE ou à la CAF.»

Mais c'est encore Loulou le meilleur: «Ces citoyens de caniveau seraient mieux inspirés, dans leur ardeur à servir la loi, de se soucier du respect des règles élémentaires de la démocratie, lesquelles n'ont pas grand chose à voir avec la traque des clandestins.» Là-dessus, même des langues de vipère telle La Feuille De Manioc n’a pas de valeur ajoutée. On en restera là avec notre bravo Loulou! LFDM

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu