Avertir le modérateur

27/08/2009

De Langlade, la Cabale

paul-article-2.jpg

Une cabale est une forme de complot ourdi par un groupe de personnes unies autour d’un projet secret visant à conspirer pour le succès de leurs opinions et de leurs intérêts au sein d’un État ou d’une communauté donnée. Source Wikipedia

«Me traiter de raciste est une insulte pour moi et ma famille. Je veux être réhabilité et je vais me battre pour çà».

C’est dit… Avis aux femmes, Girot n’est pas un homme facile. Nous relations ici même l’enquête ouverte par le Parquet de Créteil suite aux propos controversés du Préfet Girot De Langlade. Le commis de l’Etat se rebiffe et accuse à son tour son ministre, à savoir Hortefeux d’avoir monté un coup, pire une «cabale» pour se refaire une virginité d’antiraciste sur son dos. Bigre ! Ca se tire dans les pattes chez les gens de là-haut.

«Cette affaire, qui n’était à l’origine qu’un banal incident, a été orchestrée par l’actuel ministre de l’Intérieur, probablement pour faire oublier son passage au ministère de l’Intégration où il a mené une politique plus sévère que dans le passé et pour se refaire à bon compte une virginité de parfait antiraciste».

Non! Comment vous y allez Girot! Il ferait ça Hortefeux? Vous n'y pensez-tout de même pas! D'ailleurs selon le ministère de l’Intérieur il n’y a pas «le moindre coup monté». «Si l’enquête démontre qu’il n’a pas commis les faits pour lesquels il est poursuivi, il sera réintégré sans le moindre problème». Chiche? Même pas cap de nommer Girot commissaire à la diversité… On veut voir. Qui sait, avec Sarko, plus c’est gros plus ça passe.

Pour notre part, nous commençons par dire que Girot n’est pas un ami… Cependant on ne va pas nous faire aboyer sur les épouvantails. Nous laissons cela au benêt, humaniste, croyant et franc-maçon. Cela étant, nous avions ici même prévenu combien à nos yeux cette affaire puait, et relevait davantage d’une chasse sans sorcières, une tempête dans un verre d’eau ce qui ne change rien au fond, Girot étant ce qu’il est et ça le regarde. Il nous avait plutôt semblé que le bogue était antérieur, que ce n’étaient pas les propos de Girot de Langlade qui étaient problématiques bien qu’ils puissent être contestables, mais le fait même s’agissant des Etats Généraux d’Outre-mer, qu’il fusse nommé pour faciliter une régulation républicaine sur fond de disparités coloniales alors que le pouvoir politique lui connaissait un passé controversé pour ses écarts de langage et qu’il aurait échappé à une condamnation pour vice de procédure. Il y avait bien d’autres tâches pour ce genre de commis que l’urgence de l’envoyer à la Réunion régler les revendications de populations pas tous à fait aux normes de notre identité névrotique.


Dans ce contexte sa nomination s’analysait comme un acte politique, partant, la décision de le relever de ses fonctions est du même tonneau. Soit dit en passant il avait déjà passé les rennes des Etats généraux à l’expertise vergéturique de la mère « Coise ». Dans les faits sa punition est blanche, enfin si l’on puis dire. En gros ça compte pour du beurre voyez-vous? Et puis enfin!Monsieur Sarkozy a encore le droit de faire et de défaire les carrières de qui il veut en Gaule érectile non? On avait cru comprendre que chef c’est le chef, et qu’on fermait sa gueule. Alors cessons de faire semblant.

Pour le reste, et l’ouverture d’une information judiciaire en particulier, c’est de la roupie de sansonnet. Car le substitut de Créteil est payé pour savoir que pour poursuivre en l’espèce, il faut que le délit d’injure raciale soit strictement constitué. On le dit et on redit, l’Afrique n’est pas encore une injure dans le lexique même si chacun sait que dans l’esprit de plusieurs d’entre-nous, c’est carrément une ordure de l’esprit. Mais le droit pénal ne sanctionne pas encore les mentalités ni les intentions sauf lorsqu’elles aggravent un délit. Le préfet sera donc relaxé et fera un gros bras d’honneur à tous ceux qui ont vociféré pour faire croire qu’ils veillent à la lutte contre le racisme alors même qu’ils se masturbent sur la race dont ils vivent en faisant croire qu’ils militent pour la diversité.

Il y a de vrais cas de racisme qui relèvent du ressort du parquet de Créteil et pour lesquels on ne fait pas tant de simagrées. Il y a même de vrai Maires du ressort de Créteil qui trouvent qu’il n’y a pas assez de blancs à Evry et on n’en a pas fait des tonnes. Ah oui c’est vrai, celui-là est invité à la Garden party de l’Empereur et est l’ami d’Alain Bauer. Allons cessons notre cirque et allons donc singer le combat humaniste ailleurs. Surtout qu’à présent Girot sort les video, et qu’à l’en croire elles prouveraient son innocence. Ca va suer:

«Au contrôle de sécurité, les agents ont été agressifs d’entrée de jeu", affirme-t-il. "J’ai été bousculé". "Je n’ai rien dit sur la couleur de peau des agents", ajoute-t-il. "J’ai simplement déclaré qu’avec une gestion pareille, on se croirait en Afrique !". "La scène a été filmée par les caméras. Ce film conforte ma version", poursuit le préfet.» Relevé sur France Info-Pravda.

Si en plus l'ogre-raciste a le clip-video de son innocence, ça nous prépare un doigt dans le derche et il nous faudra payer le lubrifiant… Et attention il est à deux doigts, c’est-à-dire pas loin puisqu’il nous en a déjà mis un, de se faire plaindre:

«Je suis victime d’une cabale et je tiens à la dénoncer", affirme le préfet hors cadre. "Je ne suis pas raciste, je l’affirme haut et fort. J’ai servi à Wallis-Et-Futuna, en Guadeloupe, de 2004 à 2006 et à la Réunion, où je viens de mener à terme ma mission consacrée aux états généraux de l’outre-me».

C’est à travers des arguties telles que celles-là qu’on devine l’équivocité du personnage. C’est bien connu, le xénophobe a toujours un étranger pour ami, et le raciste un noir pour voisin. Mais on voit rarement un patron du CAC 40 jouer au golfe avec un arabe, ou un noir diriger une boîte du CAC 40. C’est comme cela, l’antiracisme de proxémie c’est aussi la morale des proxénètes. Nul n’est en reste, les noirs, les arabes, comme les blancs. C’est à Paris le cas des prétendues associations antiracistes, des noirs de circonstance et de circonférence qui miment le combat de l’égalité, hurlent avec les loups sur des proies faciles tel le préfet Girot De Lapâture, mais rêvent en secret de faire partie du sérail. Or en France s’il faut chercher le racisme le plus éculé, le vrai racisme d’enculés, c’est dans le creuset des réseaux humanistes qu’il s’institue pour se répandre au moyen de l’antiracisme d’opérette.

Le jour est proche où Girot De Langlade va fermer leur caquet à ces écumeurs de bave. LFDM

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu