Avertir le modérateur

10/08/2009

Bigard sur les brisées de Dieudonné ?

Le conspiré du PAF

L’ex-humoriste Jean-marie Bigard file un mauvais coton. Nous disons «ex» parce que des plus malins que lui ont imprimé la leçon de Dieudonné sur des plaques de marbre façon tables de Moïse. Pour conserver son titre d’humoriste au sein du PAF, il faut savoir complaire, faire la lèche au système et au pouvoir en place, ne pas aller à l’encontre des idée reçues et celles à recevoir, bien se tenir, cheveux courts comme les idées, être en apnée, être lisse à la frontière du niais, télégénique à l’extrême du plat, bref, épouser les angles de la flat-TV. T’en tires une tronche mon cocu…

Elle est bien révolue l’époque ou le trait d’humour passait aussi par la hardiesse. Le signe déjà là de l’intelligence qu’exige le savoir caricaturer. Un talent qui n’est pas donné aux prostituées qui courent après les pourliches du système. Les Coluche, Desproges, Le Luron c’est du passé. Désormais c’est le consensus qui en impose, et dans sa tiédeur, qui nous inflige Elie Semoun, Gad Elmaleh, Patrick Bosso… épargnez-nous! Certes quelques uns sortent du lot, Laurent Gerra, Stéphane Guillon suivant l’inspiration, et récemment, Anne Roumanoff qui se révèle plus douce-acide que jamais, nul ne sait quelle mouche l’a piquée, le démon de la cinquantaine?


Mais on dira ce qu’on voudra, le meilleur d’entre tous reste encore et sans aucun doute Dieudonné. Avant qu’il ne divorce et de Patrick et d’Elie, et oui… Dieudonné aussi a fait dans le social, avant qu’il ne divorce d’Elie donc, toutes les vertus de Dieudonné étaient reconnues par le PAF. Depuis, il l’ont dans le pif, c’est le diable incarné, enfin, juste après Ahmadinejad tout de même… Dommage que l’humoriste n’ait pas eu la sagesse d’éviter ses censeurs. Comme au judo il aurait fait beaucoup plus de dégâts au sein des lignes de ses ennemis s’il ne s’était laissé piéger par le rouleau compresseur de la propagande germanopratine.

Jean-marie Bigard semble sur la mauvaise pente. C’est comme s’il était décidé à s’aliéner les prescripteurs de la manducation parisienne, dépositaires de la vérité institutionnelle, du bien et du mal. Sur le 11 septembre, il  persiste et enfonce le clou dans une série de sujets vidéos que certains d’entre-vous ont déjà pu voir par ailleurs. Au tour de votre Feuille de Manioc de vous faire partager les incrédulités multimédia de l’ex-humoriste.


Epice de Szafran

Une dernière chose. Dans un récent éditorial, cet intelligent de Maurice Szafran saisissait l’occasion des récentes révélations sur l’assassinat des moines de Tibéhirine pour jeter l’anathème sur ceux qui osent mettre en doute les versions farfelues mais non moins officielles des Etats-Unis sur le 11 septembre. Jugez vous-même de la rigueur de l’excommunicateur par ailleurs directeur de publication de Marianne, dans un éditorial du 11 juillet dernier: «La vérité ? Nous n’en savons rien.» Dans ces cas-là disait Coluche, on ferme sa gueule. Mais non. Monsieur se permet… «Chacun juge en accord avec son intime conviction.» Vous remarquerez qu’à chaque fois qu’il est question de vérité d’Etat, les médias de propagande en appellent non aux faits, mais à votre intime conviction, après bien-sûr avoir fait le siège de votre esprit  au moyen de leur endoctrinement. Que vous reste-t-il entre deux Star-ac et Secret story? La nudité d’un cerveau disponible pour l’idéologie ambiante, ses vérités à sucer, ses récusées prêtes-à-gober. C’est moderne, c’est bien, nous jouissons.

Szafran poursuit et c’est épicé: «La nôtre (donc la vérité de l’intime conviction) n’a pas fondamentalement changé: jusqu’à preuve du contraire, le GIA est vraisemblablement coupable de cette boucherie qu’il a reconnue, applaudie, signée. Et qui lui ressemble trop. Mais nous ne préjugeons pas des documents qui pourraient demain transpirer et, peut-être, établir une vérité différente. Nous l’admettrons volontiers, cela va de soi». C’est tout le temps comme cela avec ces censeurs. Il suffit que vous leur posiez une question simple, mais gênante parce qu’elle demande une réponse simple du genre: «bordel de Dieu, où sont passés les débris de l’avion qui s’est écrasé le 11 septembre sur le pentagone? Pouvez-vous me le dire?», pour qu’ils vous affublent de tous les noms de volaille. On a beau se frotter les yeux on ne voit rien. Vous n’avez encore rien dit, vous n’avez pas parlé de complot, de conspiration, ni prononcé aucun de ces gros mots que les gens bien et cartésiens tels que nous sommes, qu’on vous saute dessus à bras raccourcis: «espèce de pentecôtiste», «antisémite»… On ne voit pas le rapport, mais ça passe parce que c’est énorme et c’est dans le baba. C’est qui les cocus? Voilà où nous sommes rendus après avoir été à l’école pour apprendre à réfléchir par soi. Bonnes vacances. LFDM

010914-F-8006R-002.jpg

 

Commentaires

http://aucoursdureel.blogspot.com/2009/08/annie-anne-your.html

Écrit par : Koffi Cadjehoun | 13/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu