Avertir le modérateur

10/07/2009

Ouïgours: Kouchner se goure, il a ouï Yaourts

Monsieur le Ministre, vous avez ouï Yoghourts?

La femme de ménage de Bernard, Nanard pour les intimes, est probablement une gourde pour avoir fait nager Kouchner dans le Yaourt. Car il faut bien trouver un coupable, et Kouchner, le Ministre des affaires étrangères de la Sarkozie aurait ouï dire Yoghourt au lieu de Ouïgours. Eh oui, il se goure le Nanard et à donfe! Remarquez, le livreur de riz le plus célèbre de la Gaule a au moins le mérite, à la différence des ignares du journal Le Monde, de distinguer un différend communautaire d'un conflit racial. En début de semaine en effet, les affichettes de ce torche-cul du soir titraient que La Chine faisait face à un conflit racial. Doit-on rappeler à ces prétendus journalistes que la race n’existe pas comme critère discriminant au sein de l’humanité, qu’il ne peut donc y avoir que du racisme? Question de langage, certes mais question éminemment politique car on ne peut valablement lire les heurts en Chine sous le prisme du racisme, concept purement occidental pour ne pas dire européo centré. Mais passons, laissons les crétins du soir à leurs billevesées.

Bernard est cultivé. C’est pour cela qu’il est ministre et vous des scribouillards de fonctionnaires ou des ouvriers de merde. Pour autant  il confond allègrement les yaourts avec les ouïgours, cependant qu’il a tout de même trouvé des musulmans «ouverts». Hé oui! Des musulmans civilisés, ça existe… Et le Kouchner n’est pas seul à avoir fait cette trouvaille. A la Feuille de Manioc on a été saisis, plutôt sidérés, par la mansuétude des media à l’égard de ces musulmans-ci, eux de coutume intransigeants vis-à-vis de tout ce qui émane de l’islam. Mais là, la rengaine forcément, «ce n’est pas la même chose». La différence? Ils font chier les chinois qui nous emmerdent à nous piquer le leadership du monde que nous tenions depuis 1492. De la merde! Les ennemis de nos ennemis sont nos alliés. Alors vive les Yoghourts, oups, pardon, les ouïgours.

On peut se gratter, la tête, les naseaux et si on veut autre chose, il n’empêche, les faces de citron nous ont bien niqués. Même les japonais, leurs ennemis intimes admettent qu’ils sont surpassés:

«L'économie du Japon va bientôt cesser d'être la deuxième du monde, statut qu'elle détient depuis 41 ans, et sera dépassée par celle de la Chine, admet un rapport gouvernemental nippon publié vendredi. "Le statut de deuxième économie mondiale pour le Japon est en train de toucher à sa fin", estime ce rapport annuel du ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (Meti). Cette conclusion rejoint celle du Fonds monétaire international (FMI), selon qui le produit intérieur brut (PIB) nominal de la Chine devrait dépasser celui du Japon en 2010, ou même en 2009 si l'économie chinoise croît plus que prévu et si l'économie japonaise continue à se dégrader fortement. […] Le Japon s'était hissé au rang de deuxième économie mondiale en 1968.» Source RTL

Et ce n’est pas tout, les Riz-cantonais-à-emporter et Crevettes-au-curry nous bastonnent tout pareil en matière scientifique et technologique.

«En décembre dernier, l’Organisation pour la Coopération et le Développement Economique (OCDE) publiait un bilan chiffré de la recherche chinoise, conduisant la presse à qualifier la Chine de deuxième puissance mondiale en R&D. La Chine est-elle en train de devenir la deuxième puissance scientifique mondiale ? Il est indéniable que l’effort d’investissement chinois dans le domaine de la R&D est colossal et s’accélère. La part du PNB consacrée par la Chine à la R&D a doublé en dix ans, passant de 0,6% en 1995 à 1,3% en 2005. Cela représente une augmentation moyenne des investissements en R&D de 20% par an dans un pays dont le PIB augmente de 10% l’an. Dans certains secteurs et pour certaines institutions, la Chine prévoit même de doubler les dépenses de R&D d’un plan quinquennal à l’autre, ce qui rend effectivement tout à fait crédibles ses objectifs d’atteindre en 2020 une part de 2,5% de ses dépenses de R&D dans le PNB. Cet effort soutenu est à mettre en rapport avec celui consenti aujourd’hui par la France (2,2%), les Etats-Unis (2,8%), le Japon» Source Aujourd'hui la Chine.

Nous voilà bien. La Chine, l’histoire y compris la plus ancienne le démontre, est moins belliqueuse que nous et moins expansionniste aussi. C’est une autre norme des rapports globaux qui est en train d’émerger. Ca fera très mal au fion des réseaux francs-maçons et de leurs esclaves nègres qui devront s’inventer d’autres maîtres. Ca fera du bien à la planète et à la vie d’être sous l’empire d’une puissance plus tempérée. Bienvenue dans l’ère nouvelle. LFDM

Commentaires

Hô Chinois qui mal y pense !

On est foutus on mange trop, on est foutus on mange trop dit l'excellent refrain.
L'empire chinois s'effondrera, un jour, comme tous les autres, et lui-même déjà par le passé.
Mais avant, il aura fait effondrer le notre :-)

Écrit par : Le setter | 10/07/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu