Avertir le modérateur

08/07/2009

Google, de Dyogène à Chrome OS

800px-Gerome_-_Diogenes.jpg

Un système d’exploitation, à l’assaut de Microsoft Windows

De Corinthe en 413 avant JC à notre Petite planète en 2009, Dyogène de Sinope à Google Chrome quel rapport? Encore un grand écart objectera-t-on mais la relation est bonne. Votre Feuille de Manioc, vous vous en doutiez, est rogue et grincheuse par principe. Rien d’étonnant pour une pensée aspirant au cynisme tel que l’expérimenta Dyogène de Sinope. Pour tout gîte l’un des héros préférés de votre feuille verte n’affectionna pas les tonneaux mais les amphores, et en guise de prétention, s’exerça non à dominer le grégaire tel le monothéiste, ce qui revient à n’être soi-même que benêt, mais à mendier… auprès des statues! Afin de «s'habituer au refus», c’est dire l’humanité. Un esprit qui avait tout pigé avant l’heure du bavardage humaniste, ce viol de synthèse s’étant fait verbe.

Sénèque nous relate un Dyogène qui «vit vêtu d'un manteau grossier (le tribôn), allant pieds nus, dormant dans un πίθος/píthos (amphore géante pour céréales, le tonneau n'ayant été introduit que bien après par les Gaulois dans la civilisation romaine), ne possédant rien d'autre et ne subsistant guère que des contributions de ses auditeurs ou mécènes. Plusieurs anecdotes témoignent de son mépris des richesses et des conventions sociales. Il n'hésite pas à mendier Il abandonne même son écuelle après avoir vu un enfant buvant à la fontaine dans ses mains. Lorsqu'il est interrogé sur la manière d'éviter la tentation de la chair, Diogène répond que c'est en se masturbant (« Ah si on pouvait faire disparaître la faim en se frottant le ventre »). On l'aurait également vu parcourir les rues d'Athènes en plein jour, une lanterne à la main, déclarant «Je cherche un humain» à ceux qui lui demandaient ce qu'il faisait. Cet humain est celui théorisé par Platon, l'idéal de l'humain. Diogène réfute son existence, ne voyant que des hommes concrets. Une anecdote rapporte que, Platon ayant défini l'homme comme un «bipède sans cornes et sans plumes», le jour suivant, Diogène se promena dans la ville, tenant à la main un coq plumé aux ergots coupés et déclarant: «Voici l'homme de Platon!». Source Wikipedia. Cet intermède était adressé aux Manuel Valls, Alain Bauer et leurs apprentis prestidigitateurs de copains… Laissons-les à leurs fariboles.

Toujours est-il que les francs-maçons, rosicruciens, opus dei, scientologue, témoins de Jéhovah et autres humanistes mal léchés en auraient pris pour leur matricule. Les capitalistes aussi. Pire que le religion, votre Feuille de Manioc abhorre le dogme capitaliste et se range aux côtés de Google dans sa guerre lancée contre Microsoft. Certes Bill Gates a démontré par le désintéressent de ses œuvres qu’il est loin d’être le pire des capitalistes, il suffirait même de 50 comme lui pour que le monde change, mais l’ordre des choses veut précisément qu’il n’y en ait qu’un et exceptionnellement. D’autre part nous ne sommes pas naïfs quant au modèle économique de Google lui-même bâti sur un capitalisme léonin.


googlechromelogo.pngLes promesses déjà là de l'Open source

Cependant, nous considérons l’Open source comme un concept viral qui porte en soi le germe subversif de la gratuité de la connaissance. Or c’est l’enjeu sur lequel les marchands tentent de faire main basse par privatisation du vécu y compris du vivant. Les ânes qui sont rentrés dans l’histoire appellent cela le progrès depuis Hegel, et d’autres répètent compulsivement la chansonnette à bêtises jusqu’à Dakar pour se faire applaudir par la haine. Rien d’étonnant à ce que ce soient les mêmes qui promeuvent une police des œuvres sous couvert de droits d’auteurs… Hadopi. Et mon cul? Qu’ils se rassurent, ils n’auront bientôt plus besoin de se battre étant en voie de disparition, car, inéluctablement, le partage de la connaissance déterminera le monde de demain. C’est le principe même du Réseau des réseaux, l’Internet.

Google chrome est certes aux antipodes de la pensé cynique expérimentée par Dyogène, mais il pourrait s’agir d’un élément d’étape pour la vulgarisation d’un savoir vrai, sans droits ni propriétaires, ces «fins-de-race», un savoir cynique, débarrassé de l’humanisme qui n’est autre que la reformulation à la fois torve et couarde de la politique anthropophage. De cette Dyogénie à la Googlerie qui sera peut-être sur votre ordinateur demain, votre Feuille de Manioc tenait à vous faire partager le lien. Soyez vigilants! LFDM.

Google lâche une bombe atomique sur Microsoft: Chrome OS

Par Michael Arrington (adaptation: Alain Eskenazi) 8 juillet 2009

«Les rumeurs couraient depuis un certain temps…cela vient de se confirmer et ça va faire du bruit: Google lancera à la mi 2010 son propre système d’exploitation Google Chrome OS. Un système conçu pour fonctionner sur les netbooks avant tout.” C’est pour nous une tentative de repenser ce qu’un système d’exploitation devrait être“, Google annonçait hier soir sur son blog.

Soyons clairs: cette annonce est une véritable bombe atomique lâchée directement sur la tête de Microsoft. Un coup de maître même avec un timing diabolique; de plus en plus de personnes achètent de Netbooks qui tournent sous Windows XP; ce meme XP déjà vieux de 8 ans et qui fut conçu pour fonctionner parfaitement avec les Pentium 3 et 4. Google Chrome OS est construit pour tourner sur les puces x86 et ARM, celles de plus en plus fréquentes sur Netbooks. Il semble évident que ce système sera très léger et aussi rapide que le navigateur web et….”Open source”.

Google écrit: Nous avons beaucoup de travail et nous aurons besoin de toute la communauté Open Source“.

Google affirme d’autre part que l’architecture du logiciel sera en fait ” le navigateur web qui  tournera à l’intérieur d’un système de fenêtres par dessus Linux Kernel“. En d’autres mots c’est à la fois un navigateur web et un système d’exploitation. Et les développeurs pourront développer comme ils le feraient pour le web. Ce qui n’est pas encore bien clair c’est pourquoi créer un nouvel OS en plus d’Android?

Chrome OS sera tourné vers les applications web et nul doute que HTML 5  aura une place de choix. Google a l’intention de publier le code pour Chrome OS  à la fin de l’année pour le lancement prevu l’an prochain. Ne soyez pas surpris si cette publication parvient au moment de la sortie de Window 7. La balle est dans le camp de Microsoft.»
Source Techcrunch

Autre lien:

Le Nouvel Obs: Google prépare son propre système d'exploitation

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu