Avertir le modérateur

30/06/2009

Catastrophe aérienne aux Comores

yemenia2gd2.jpg

Mauvaise loi des séries

66 français pour la plupart des binationaux en visite familiale sur leur terre natale ou auprès de parents, étaient à bord de l’appareil. Un jeune rescapé.

Moins d’un mois après l’Airbus A330 d'Air France, une tragédie frappe les Comores. Un appareil de la compagnie aérienne Yemenia, un Airbus A310, s’est abîmé en mer avec 153 passagers à son bord. Il s’agit d’un des types d’appareils les plus anciens du constructeur européen qui n’est plus produit depuis deux ans, un biréacteur long courrier.

Selon l'AFP qui cite le directeur général adjoint de Yemenia pour les opérations, Mohammad al-Soumaïri, «un survivant a été retrouvé et trois corps repêchés». Un enfant de 14 ans qui aurait survécu et serait pour l’heure en observation à l’hôpital.

Le Secrétaire d’Etat Dominique Bussereau s’est montré plus disert que lors de la catastrophe de l’Airbus d’Air France ou la circonspection était de mise. Il s’est empressé de mettre en cause l’état de l’avion, déclarant que la compagnie Yemenia était «très surveillée» par les autorités françaises et que «de très nombreux défauts» avaient été «constatés» sur l'Airbus en cause.

A cela il convient de rappeler que la compagnie Yéménite ne figure pas sur la «liste noire» des compagnies aérienne, qu’elle est en bonne santé financière en témoigne la dizaine d’appareils qu’elle vient de commander auprès du constructeur européen. Que l’avion bien qu’âgé d’une vingtaine d’années, avait été contrôlé par la Direction générale de l'aviation civile en France et par le constructeur lui-même. Toutes choses qui n’attestent pas pour autant du bon état de l’appareil ce que devra déterminer l’enquête plutôt que Bussereau. Cela étant, les compagnies  insoupçonnables sous tous rapports ont pour habitude de faire voler des pouvbelles sur le continent africain pour faire du fric facile. Une comorienne interviewée par téléphone ce matin (30 juin) par I-télé témoignait des traitements de «bétail» dont les usagers de ce vol étaient l'objet au moment de sa recomposition à Sanaa. La France a dépêché sur zone deux bâtiments de la Marine nationale dont le Nivôse, et un avion de transport Transall.  A suivre... LFDM.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu