Avertir le modérateur

23/05/2009

A 6 ans en garde à vue, à quand nos bébés au goulag?

La farce !

Exemple typique de foutance de gueule. Voyez les gueules enfarinées des journaleux à temps très partiel, qui se réveillent aux réalités le jour de l’ascension et s’éveillent au sort de leurs concitoyens, après avoir toute l’année, et des années durant, contribué à enfiler le peuple en se faisant les zélateurs de la propagande et de la manipulation de l’opinion. A gerber. Payés par le système pour leur office quotidien, consistant à œuvrer contre la République et le genre humain, ils sont le système. Allez vous faire tous bouillir!

Et c’est nous les farcis, ce qui n’est que justice. Nous méritons mille fois ce qui nous arrive, le chômage, la misère, la violence politique que les puissances de l’argent nous infligent, individuellement et collectivement. Tous coupables, seuls les enfants sont innocents. Ceux qui ont régulièrement élu ce programme, en dépit des alternances de façade, promu comme norme indépassable de tout horizon politique depuis au moins trente ans, qui vient de voler en éclat sous nos yeux mais pour lequel, malgré le fracas, malgré Madoff, Stanford, Kerviel et les charrettes de licenciements, les faussaires d’hier reconvertis en pères la vertu, du viol au lendemain, se proposent de réformer un système qu’ils ont enfanté et qui n’aurait selon les mêmes, failli que par la gabegie de quelques uns. Voici trente ans que ceux qui proposent des alternatives se voient affubler de noms d’oiseaux et couvrir de quolibets. Ils prêchent chez les sourds.

Alors tant pis et nous l’apprendrons. Cet appareil médiatique, politique et financier est obscène. En cela, il puise dans l’excipient du viol revendiqué comme matière politique, la possibilité même de sons existence et de son efficacité. Exemple: l’idée en soi d’un retour de Jean Messier après sa tournante médiatico-financière sur le dos des citoyens qui pâtissent de ce défilé, n’est-elle pas abjecte? Qui a-t-elle fait bondir? Elle a eu lieu pour n’être qu’abjecte et cracher son mépris à la figure des citoyens que nous ne somme déjà plus pour avoir congédié notre sens critique. Il faut donc se résoudre à l’admettre: l’abjection comme mode de gouvernance trouve dans le mépris, une possibilité politique offerte par nos seules lâchetés et démissions. Pourtant, le système semble à la dérive et peine à suivre ses propres simagrées.


910905779.2.jpg
Trèves de démenti. Il ne s’agit pas de réduire cet état à l’avènement de Nicolas Sarkozy. Aucun fumiste à gauche, des bâtards qui se prévalent modernistes en guise d’alibi à leur incurie, des rocardiens aux jospinistes en passant par tout ce que le Parti socialiste compte d’allègrement arrivistes, de combinards, de francs-maçons et de bonimenteurs, sur ce dernier point Jack Lang est un artiste, ne saurait raisonnablement désavouer le gouffre vers lequel ils cogèrent et conduisent la République depuis 30 ans. Aucun d’eux ne peut renier le plan qu’exécute Sarkozy à l’assaut. Ils en critiquent la forme. Et l’Empereur a un mérite indéniable que nous cesserons jamais de répéter ici, ce dont la République l’en remercie: il clive. Il n’y a déjà plus de gauche. On lui doit d’avoir au sécateur sectateur, débauché les barons qui nous jouaient les arias égalitaristes la main sur le cœur, par seule crainte que leur portefeuille n’y soit plus, et ce faisant, d’avoir débarrassé le Partis socialiste de ses plus grosses plaies. Il reste cependant du boulot au bistouri.

Bref revenons à ces enfants qu’on persécute (lire notre billet carcaturé à ce propos) Lorsqu’on vote comme des crétins on ne mérite pas les protections que garantit une République démocratique. Pour toute offre politique, un ramassis de malfaisants a suggéré à la Nation que l’exigence de sécurité était l’EXIGENCE politique même, et qu’elle subordonnait toute autre considération. A tel point qu’un candidat, depuis la dalle d’Argenteuil a pu dérouler une prismatique d’où découlerait le reste, la politique de la santé, de l’éducation, de l’économie, de l’espace urbain et de l’espace rural, de l’identité…

Feindre aujourd’hui l’étonnement comme ces journalistes, lorsque cela se conclut par l’embastillement, le mot suffit, deux heures c’est trop, de mômes de 6 ans est pathétique. C’est le mandat que nous avons librement confié à la majorité UMP et qu’elle est légitime à appliquer. Il convient de demander à la gauche, des serial fucker du FMI, des affaires très étrangères gabonaises où un crocodile n’en finit pas de mourir, des montres Rolex, des fausses factures, du Carrefour du Développement, d’Urba Gracco, de la Mnef etc. qu’est-ce qu’elle renie de ce système, point par point, et qu’est-ce qu’elle défera sur le fond si elle parvenait au pouvoir. Sinon Sarkozy c’est encore mieux. Ca clive, ça cingle, ça réveille, ça ne laisse par indifférent. La République lui dit merci et la Feuille de Manioc aussi. LFDM.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu