Avertir le modérateur

22/05/2009

En Sarkozie, les galopins au trou

le_voleur_de_bicyclette.jpg«Sarkozy, on te voit!». L’histoire retiendra qu’avec une telle incise prononcée en gare dans notre «douce France», le Parquet clément a réclamé contre l’impétueux lèse-majesté, une peine amende de 100 euro pour trouble à la tranquillité publique. Bientôt il sera interdit de péter malgré l’air irrespirable dû à ceux qui tiennent lieu d’élite au sein des partis, des entreprises et des médias.

El Hadj Omar BONGO Odimba, ex Albert Bernard, franc-maçon, pilier escroc de la françafrique, n’est pas encore mort. Putain fait chier. Alors ça vient qu’on pisse un coup et que les gabonaises et les gabonais se libèrent du vieux schnock et sa clique de sectaires? Songez que c’est Monsieur Fillon en personne qui aurait déclaré hier au Cameoun, au fond de l’Afrique où il se trouve, pour chercher du fioul sûrement, que l’état du corrompu équatorial serait satisfaisant. Preuve que le bulletin de santé du potentat de Libreville, même en son exil crépusculaire en Catalogne est aussi tenu par Matignon. Attendons donc le bulletin nécrologique de Matignon, avec la patience des damnés et des pauvres gabonais qui se satisfont en se cirant le jonc sur l’image du tortionnaire en train périr à petit feu. Lorsqu’on a gouverné par le mépris on meurt dans le mépris.

De ce côté-ci du nauséabond, Darcos fait des émules dans la police. La blogosphère s’en émeut. S’en prendre aux Djeuns ne suffit plus. Aujourd’hui ce sont des bambins, demain des nourrissons. Promis juré! L’autre: «Deux gosses de 6 et 10 ans ont été arrêtés par six policiers (avec ou sans Taser?) à la sortie de leur école primaire, devant leurs camarades, puis interrogés pendant deux heures pour un vol de vélo dont ils étaient innocents.» Oui mais notre blogger d’«Entendre», ne veut justement pas entendre qu’en Zarkozie, on est potentiellement délinquant étant indifférent que ce soit à l’école ou ailleurs. La seule préoccupation est l’âge du délinquant putatif et éventuellement l’origine, si elle est évidente. Qui ne se souvient de Dati qui voulait abaisser l’âge de la pénalité? Désormais, c’est seulement lorsque la preuve de l’innocence du mouflet est faite qu’il est invité à circuler. Et encore, vu les réactions qui ont suivi le traumatisme des deux mômes, c’est à peine s’il ne fallait pas que les parents s’excusent auprès de la Préfecture de Police parce qu’il faut bien entendre que notre maréchaussée de zèle a RI-GOU-REU-SE-MENT appliqué les procédures en cas de signalement d’un vol de vélo… Vous ne voulez tout de même pas qu’en plus on prenne des gants pour fouiller les suspects?


«Ils ne veulent plus retourner à l’école. Voilà des flics qui cumulent bêtise et incompétence… Il est bien temps d’équiper toutes les entrées d’écoles de portiques détecteurs de métaux et d’autoriser la fouille à corps des bambins avant qu’ils commettent l’irréparable. La police dans les écoles! Voilà une idée qui traînait depuis quelques temps… Elle arrive doucement. Bientôt l’armée dans les crèches.» Source Entendre. Heureusement que les citoyens veillent. Même indignation du côté de «l'escalier qui bibliothèque», un Blog ou on rumine des texte de Badiou, donc un blog pas forcément inintéressant. «Zèle policier» Il commence bien celui-ci… «Ne comptez pas sur moi pour tenter de vous expliquer pourquoi la police girondine a dû utiliser deux véhicules et six fonctionnaires pour serrer deux présumés voleurs de bicyclette (ensuite innocentés) à la sortie de l'école élémentaire Louis-Aragon à Floirac... (J'ai déjà du mal à finir les textes de Badiou, alors si je me lance dans les subtilités de la police nationale, je sais que je ne vais pas m'en sortir.)»

«C’est la population qui nous le demande».

De gnoufer les bébés? Mon oeil! «Cette affaire, que l'on voit envahir toutes les sources d'information progressivement depuis ce matin, a été révélée par le journal Sud-Ouest, puis reprise par le Parisien, et relayée par les radios. Pour une fois, on lit et on entend surtout la version de la mère d'Hicham, le garçon de 10 ans, qui a l'air d'être une maman assez tonique.» Comment ça Hicham et pas Christian? Mais c’est bien sûr! C’est par-là qu’il aurait fallu commencer banane! Hicham penses-tu, un prénom qui prédispose à la délinquance comme marchepied du crime, de la drogue et de la Mère-Patrie en péril. Hicham et pourquoi pas Mohammed pendant que nous y sommes. Et vous voudriez chercher les poux à la maison Poulaga avec si peu? C’est qu’il continue notre rat de bibliothèque: «aussi vais-je reproduire ce que Sud-Ouest a obtenu du côté des intervenants policiers, en la personne du directeur départemental adjoint de la sécurité publique: «Afin de couper court à toute interprétation, la Direction départementale de la sécurité publique de la Gironde rappelle que les policiers "ont agi dans un cadre bien défini, validé par le parquet".

C'est suite à la plainte d'une habitante de Floirac reçue dimanche matin pour un vol de vélo que les policiers ont déclenché une enquête à partir des éléments fournis par la victime. "Un enfant avait été vu par le voisinage et la plaignante savait où il était scolarisé", confie le commissaire divisionnaire Olivier Le Gouestre, directeur départemental adjoint de la sécurité publique. "Quand on a une plainte entre les mains pour un vol, et des indices nous permettant d'identifier un suspect, même s'il s'agit d'un mineur, on se doit de réagir. Lors des réunions de quartier, la population nous demande d'avoir une action rapide." Mardi, à la sortie des classes, les policiers accompagnés de la victime ont donc attendu que le jeune voleur présumé quitte le groupe scolaire. Selon la police, le vélo volé a bien été identifié et un enfant de 6 ans et demi a été contrôlé. Il a été amené au commissariat de Cenon où sa mère a été aussitôt prévenue ainsi que le parquet des mineurs indique la police. Un autre élève de 10 ans soupçonné d'être au guidon d'un vélo volé a été aussi interpellé.» Source Escalibi.blogspot.com.

Le Blog de Hypos n’est pas en reste. «Entre deux billets sur la politique, il m'arrive d'avoir des coups de coeur et des instants de colère qu'en général je préfère taire mais ce matin, j'ai un goût de ferraille dans la bouche que le café et la cigarette n'arrivent pas à dissiper."Deux enfants, de 6 et 10 ans, ont été arrêtés mardi après-midi par la police à la sortie de l’école. Il aura fallu deux voitures et six policiers pour procéder à l’interpellation de deux jeunes élèves de l’école élémentaire Louis Aragon, à Floirac, en Gironde. Suspectés à tort d’avoir dérobé un vélo, les forces de l’ordre ont choisi d’emmener les deux enfants au commissariat de Cenon afin de les interroger. Au terme d’un interrogatoire de deux heures, les policiers ont finalement relâché les enfants." France Info - Sud Ouest ».

Mais bordel de Dieu ! C'est quoi cette France dans laquelle la police arrête -à tort!- des gosses de 6 ans, à la sortie de l'école et avec un déploiement de forces digne de mauvaises séries B? Vous savez ce qu'est un enfant de 6 ans? Vous vous souvenez de ce à quoi vous rêviez quand vous aviez l'âge de jouer aux billes et de lire Oui-Oui? Vous imaginez les émotions de ce minos embarqué devant ses copains de classe puis enfermé et questionné deux heures par les adultes en uniforme??? J'ai la rage. Contre cet Etat policier, contre ces forces qui ne sont plus "de l'ordre" mais "aux ordres". Et j'ai la rage contre tous les blaireaux de France qui mettront encore un bulletin UMP dans l'urne le 7 juin prochain. hyposblog.info Source.

Pendant ce temps le Figaro-Pravda rapporte une dépêche d’AFP-TASS selon laquelle une plaque en mémoire de Césaire a été scellée à Louis le Grand.«AFP 18/05/2009. Une plaque à la mémoire de l'écrivain et homme politique Aimé Césaire, décédé en avril 2008, a été dévoilée ce soir au lycée Louis-le-Grand à Paris, où il fut élève, a-t-on appris auprès du délégué interministériel Patrick Karam, à l'origine de cette initiative. Cette plaque a été placée aux côtés de celle de l'écrivain et homme politique sénégalais Léopold Sédar Senghor, dans les lieux où Césaire et Senghor s'étaient rencontrés pour la première fois. La cérémonie a eu lieu dans la salle où Césaire fit ses études, en présence de Xavier Darcos, ministre de l'Education, Fadela Amara, secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la ville, et de Joël Vallat, proviseur du lycée Louis le Grand, après que des élèves d'hypokhâgne eurent lu un texte du poète. M. Darcos a prononcé une allocution et évoqué des souvenirs communs avec Aimé Césaire, décédé le 17 avril 2008 à l'âge de 94 ans.» Source le Figaro.

Qu’aurait pensé le poète de cette France qu’il ne tenait déjà pas en haute estime pour le sort qu’elle fit aux siens s’il avait su qu’elle embastillerait en plus ses nourrissons? La récupération a bon cours en ses temps d’impostures à tout va où la figure du prêtre-pédophile est celle qui rend le plus pertinemment compte de la conduite du personnel politique.

Et l’inénarrable, l’impayable connard de service, le très pathétique Aphatie de s’interroger du fond de ses question sentencieuses et faciles dont il se gave tant il est le système de putréfaction qu’il prétend critiquer: «Fouiller les cartables des écoliers, bonne ou mauvaise idée? 22/05 […] Spontanément, la raison repousse cette perspective. En même temps, la critique porte en elle le renoncement et l’impuissance, ce qui n’est ni séduisant, ni au fond acceptable. […] Faut-il donc renoncer à surveiller, prévenir, contrôler?» Il faut donc bien surveiller et punir. Aphatie soutient la répression en guise d’offre politique. Et pour les Hicham en particulier…

«Mais que dit d’elle même une société qui est en train d’imaginer fouiller ses adolescents aux portes des écoles républicaines? Est-il possible qu’il y ait eu beaucoup de bruit pour pas grand chose durant ces dernières années? L’espace des «commentaire » vous est ouvert pour la réponse.» Source, le Blog d'Aphatie. Tu joues au con ou tu t’entraînes? Poser la question c’est déjà y répondre sombre crétin et ce n’est pas lorsqu’on s’est chié dessus qu’on serre les fesses. Trop tard! Naboléon est là pour 10 ans! Au grand plaisir du Rifioul à l'encre de ses vitupérations maurrassiennes.

Ivan le fou qui carbure au fioul domestique nous a resservi une version de sa douce France réactionnaire. «Allez! Une bonne nouvelle: une prise de conscience des multiples fragilités de la société prend forme. Une lucidité inhabituelle s'observe, ici et là, pour constater les signes d'un déclin de la France et de l'Europe. "Protéger" est devenu le verbe le plus utilisé, à droite comme à gauche. Qu'il s'agisse de culture, de sécurité, d'emploi, d'identité, un même souci de préserver des héritages, des acquis, des entre soi motive des positions qui, hier encore, étaient étiquetées réactionnaires.» Mais elles le sont toujours mon con. Ce n’est pas parce que l’Empereur a normalisé ce qui faisait subrepticement unanimité qu’il n’est plus question de réaction. Décidément trop bête ce Rifioul qui ne pige rien à rien…

«Dernièrement, le Haut Conseil à l'intégration, présidé par Patrick Gaubert, a publié un avis sur les valeurs de la République. On peut y lire: "Il est évident qu'un pays hôte est en droit d'exiger de ceux qui sont invités à séjourner durablement sur son sol (...) de respecter les valeurs fondamentales qui le structurent et constituent son patrimoine politique national". Le texte parle de "se soumettre" aux règles et aux codes. "Nos valeurs ne sont pas négociables". Jusqu'alors, le dogme de la diversité et du relativisme empêchait de parler ainsi.» Aller citer Gaubert n’est déjà pas très glorieux pour un journaliste qui s’inspire de Maurras quant au dogme de la diversité, c’est une affaire qu’il faut voir avec les franc-maçons d’en face.

«Il aura fallu que le chef de l'État, mal inspiré, s'approprie les griefs du Cran contre le roman de Mme de La Fayette pour que l'antisarkozysme s'affole des concessions faites, depuis des années, au multiculturalisme […] Bon, il ne s'agit pas d'être naïf. Une possible résistance aux coups de boutoir portés à la douce France, sommée de s'ouvrir et de la fermer, n'en est qu'à ses balbutiements. […] Les pays de l'Est sont d'ailleurs les meilleurs gardiens d'une identité européenne devenue vulnérable à force d'autocritique et de mauvaise conscience. Un registre qu'illustre jusqu'à l'absurde Ségolène Royal, quand elle déclare, lundi à Paris: "L'Afrique est notre avenir", après lui avoir dit "pardon, merci, s'il vous plaît", pour l'esclavage, la colonisation, sa participation à la Libération de la France. Comme l'écrit le philosophe Jacques Dewitte (L'Exception européenne, Michalon, 2008), il est urgent que la conscience européenne, qui a porté si haut la civilisation, retrouve "une estime de soi ou une juste fierté" » Source Blog du Fou du figaro.fr

On à juste envie de rappeler à ce taré d’idiotie jusqu’à la moelle des os, que les pays de l’est n’ont pas esclavisé, colonisé, pillé le sol et le sous-sol des contrées nègres. On a juste envie de rappeler à Rifioul dont le sale et écoeurant journal a ouvert avant-hier une double page de publicité au dictateur Paul Biya, au moment même où Bongo se meurt et à l’occasion de la virée de Fillon en Afrique, qu’il ne s’agit pas de la Tchéquie, de la Slovaquie ou de la Lituanie mais de la France. De même que pour faire traverser l’Atlantique aux nègres, qui ne sont allés aux Amérique ni de gré, ni à la nage, ni en villégiature mais pour y faire du sucre qu’il s’agissait bien de la France, de l’Espagne, du Portugal et non des pays de l’Est.

Que c’est encore la France via les sectes maçonnique et rosicruciennes toutes pré ou post maffieuses qui instaure et maintien les populations de ces pays sous le joug des dictateurs qui n’y seraient plus sans notre soutien. Sinon à quoi servent nos bases militaires en Afrique et ces accords de défense léonins que Fillon est allé revigorer Monsieur Rifioul de merde? N’est-ce pas notre manière à nous de respecter les coutumes et les droits de ces pays hôtes, n’est-ce pas notre manière à nous de piller leur sol et leur sous-sol, de piétiner leurs valeurs fondamentales qui ont structuré et constitué leur patrimoine qui fit la richesse du monde et de la civilisation alors que l’Europe était encore dans l’obscurantisme. Un peu d’histoire Messieurs Rifioul et vous apprendrez que la civilisation est née en Afrique sur les bords du Nil au Soudan et pas ailleurs. L’Europe n’a fait que transmettre ce qu’elle a hérité de l’expérience arabo-musulmane elle-même héritière de toutes les civilisations qui la précédèrent. Alors ferme ton claque-merde. LDFM.

Commentaires

Quand la violence est une norme sociale et une garantie économique, la cour de récréation devient un crash test idéal.
De l’enfant roi à la délinquance juvénile, tout est une question de fiche d’imposition.
Quand il y a des claques qui se perdent et des procès qui se gagnent, la loi parle pour la connaissance.
Entre les ayants droit de Jules Ferry en perdition et la tentation de l’inspecteur Harry, les mineurs cotisent pour leur majorité.
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/05/21/post-it-police-scolaire/

Écrit par : walkmindz | 23/05/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu