Avertir le modérateur

21/05/2009

Bongo la fin? Des larmes à crocodile

bongo_pr.jpgDeuil en perspective au bantoustan équatorial

Au moment où François Fillon flanqué du Ministre du «Nous et les autres», l’inénarrable Eric Besson et bien sûr, et d’un ramassis du Medef toujours présents où règne la convoitise et où ça pue le pétrole, était en tournée en Afrique, on apprenait que l’homologue gabonais de Biya qui règne encore à Yaoundé était très mal en point et peut-être en train de crever. La charogne… Pourvu que l’on boive…

Le Sherpa de Sarko était au Cameroun hier, puis au Nigeria, certainement pour évaluer comment faire entrer dans l’histoire le sol et le sous-sol des sous-hommes qui eux «ne sont pas entrés dans l’histoire». Rappelons en passant que selon une étude de la Banque Mondiale, la péninsule de Bakassi dans le Golfe de Guinée que le Nigeria disputait au Cameroun regorgerait 10% des réserves mondiales de pétrole connues à ce jour. Ceci expliquant peut-être la guerre à laquelle se sont livrés les deux pays, avec l’encouragement bien compris de leurs tutelles qui convoitent leurs ressources. C’est bien connu, on pille mieux un pays en guerre, la preuve, l’ex-Zaïre, sinon un pays tenu par un dictateur abruti, mû par le ressentiment, la preuve le Gabon et le Cameroun. Fillon serait allé signer des accords de défense renouvelés.

En quoi la défense camerounaise concernerait la France? Question posée à Sarko qui aime à s’interroger en public. En raison de ce que son sous-sol nous appartient de droit. Pour le reste que les nègres soient contents ou pas, ça nous est égal, c’est une histoire de doigt dans le cul et de francs-maçons noirs avides de breloques et d’apparats pour servir ces mêmes intérêts. Eh oui! Face à nos intérêts stratégiques, nos intellectuels qui régurgitent leurs discours en phonétique sur les droits s’agissant de la Chine, de Cuba ou de l’Iran se font éloquemment silencieux sur l’Afrique. Etonnant non? C’est que nous sommes chez les frères et sœurs! Il faut y aller mollo! Alors pas de trémolos… On n’entend plus la Ramatoulaye Yadé sur le thème «l’Afrique terrain de jeu de la France» post coloniale et prémaffieuse sinon maffieuse tout court. La diva de l’humanisme de facade ne ramène pas son «paillasson» droit-de-lhommiste, elle le réserve à Kadhafi. D’ailleurs Paul Biya qui a récemment fait tirer sur des manifestants pacifiques, il est question d’une centaine de morts, sera reçu en pompe en juillet à Paris. Prenez-nous pour des cons, vous avez raison nous en sommes.

Cela dit, la France risque bientôt de perdre un de ses meilleurs commis en basses besognes, et il n’est pas dit que Biya ne suive pas dans la foulée. La stabilité de la sous région est en question et l’ami de Sarko, Bolloré qui a multiplié les prises de participation, peut se faire du souci. L’état-civil de l’ancien séminariste de Mvomeka (Paul Biya) n’inspire pas confiance tout comme sa santé par ailleurs. Il a beau avoir une hygiène de vie plus austère qu’Omar, bientôt toute la science maçonnique et rosicrucienne n’y pourra plus rien, et il ira rejoindre les fils indignes de l’Afrique vendus à l’étranger et le peuple camerounais ira pisser sur sa tombe. La clique des généraux qui tient véritablement la place de Yaoundé ont aussi l’âge des concussions maçonniques des années 60. Dans ces conditions toutes les prévisions ne valent que pour ceux qui y croient…


Il paraît donc que Bongo serait à l’article de la mort

Il serait temps! La mauvaise graine décidément a la vie dure. Avec tout ce qu’il s’est torché de foufounes mal famées et d’alcool, ses deux passe-temps favoris, le Batéké Albert-Bernard dévoyé en Omar pour complaire aux monarchies pétrolières et à son pote Ahidjo, puis rebaptisé sur le tard Ondimba en rétropédalage bantou traditionnel (suite à une apparition cauchemardesque de papa Basile, selon le bonhomme), a plutôt la vie dure et aurait déjà dû trépasser. Cela étant, on avait cru que la franc-maçonnerie rendait éternel et invincible. Leçon : on a beau être noir et franc-maçon, vivre dans des châteaux de mauvais goût, dilapider l’argent du peuple, on crève comme une merde avec le mépris pour deuil. Même si Edith-Lucie, sa défunte épouse, lui garde une place au chaud depuis février 2009; aller à Canossa n'a pas l'air de l'enchanter.

La secte putassière d’Afrique s’apprête donc dans un concert nauséabond avec le caniveau françafricain, à accueillir le départ d’un des «dinosaures» se plait-on à dire, nous préférons «crocodile» de la démocratie Bantoue, telle que transmise, manipulée et maintenue par les intérêts maffieux de l’ancienne métropole dans leur visées postcoloniales. L’heure de la fin a sonné, et si ce n’est dans l’immédiat ce ne sera que partie remise.

Tout ça, pour ça. Finir au fond du trou, comme une merde, un détritus, ce que Bongo fut toujours, recyclé en ordure par la vermine et les asticots. Chouette. C’est au moins cela qu’on épargnera aux charognards qui viendraient à s’écoeurer s’ils étaient obligés de se farcir la dépouille d’Omar Bongo Ondimba. Avec tout ce qu’il a bu et toutes les rombières qu’il s’est farci à l'ézoga puis au viagra, il va décomposer grave. A la Feuille de Manioc, on attend le glas avec ferveur et nous ne bouderons absolument pas quoi que ce soit pour notre plaisir. On boira un bol de vin de palme et nous mâcherons une noix de kola à la santé de toutes les gabonaises et tous les gabonais, si la nature les débarrassait enfin de ce sinistre félon. Agent de la puissance occupante (La France).

Mais ne nous réjouissons pas trop vite. C’est sûr qu’en Gaule, les services «extérieurs» pour l’euphémisme de la secte qui en Afrique recoupe le cul, l’argent sale et les groupuscules maçonniques ou rosicruciens, ont depuis longtemps coopté les dignes successeurs corrompus du vieux. Les oreilles de la France au palais Rénovation ont du mal à fermer leurs gueules de traitres. Une chose est déjà sûre, dans les annales glorieuses du Gabon, le Batéké «valable» selon De Gaulle, détestable selon les gabonais laissés pour compte, initié en 1965 par la franc-maçonnerie bordelaise, restera celui qui aura dilapidé les chances de l’un des pays potentiellement les plus riches au monde par tête d’habitants. L’histoire en fera le procès, le sien et celui de sa puissance alliée, la françafrique. LFDM

PS. Nous reviendrons largement sur le voyage de François Fillon au Cameroun, sur la sauterie de 7000 convives organisée par Paul Biya en son honneur et sur les enjeux de ce voyage dont le Figaro a fait la publicité le 21 mai 2009.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu