Avertir le modérateur

08/05/2009

Francs-maçons bantous, le parquet fait appel

bongo-sassou-obiang.jpg

Soutien aux dictateurs, le Parquet ne se laisse pas marcher dessus

Il fallait s’y attendre, le parquet a fait appel de la décision d’informer sur les biens mal acquis de nos «amis dictateurs» bantous, qui sont en même temps les Grands Vénérables Maîtres de nos Loges Maçonniques Bantoustanaises. On a gratté pour trouver nos habituels donneurs de leçons sur les droits de l’homme. Personne. Où sont nos clowns attitrés par la médiasphère propagandiste parisienne? Les francs-maçons, de cravate rose-con ou bleu-prostitué déguisés, et lorsque ce ne sont eux, les moralistes sont rosicruciens ou scientologues et ce n’est pas mieux. Les premiers sont cependant les pires racailles, leur humanisme revendiqué n’étant qu’une version perverse de l’anthropophagie instrumentale. Lire à ce propos l’ouvrage de Sophie Coignard, «L’Etat dans l’Etat» qui fait une belle mise à jour de la Grande Secte. Bien infiltrés dans tous les milieux, les disciples de Baphomet tiennent les places fortes par le secret infâme qui les lie, journalistes mais aussi intellectuels de galerie, avocats, magistrats, élus, commerçants, industriels, artistes, tous supplétifs d’un système corrompu qui œuvre contre la République et le genre humain. Humanistes mon cul et mon œil avec. Anthropophages et accessoirement abuseurs de biens sociaux, sûrement!

Les esprits avertis connaissent bien ce sentiment océanique de l’humanisme, celui qui a fait de son semblable un esclave et de celui-ci une victime consentante. Normal il rêve d’être franc-maçon. C’est cet humanisme qui à partir de 1492 a conquis le monde à coups de guerres, de génocides et qui en a surtout retiré beaucoup d’argent à raison de fausse monnaie, inventant les droits de l’homme comme antidote de ses abjections. Plutôt le doigt de l’homme… Tu le sens là? Seuls les gogos s’y font prendre. Ici même verts nous sommes lucides. Et faut pas que nous prendre pour des légumes. C’est bien le même humanisme profiteur qui depuis la conférence de Berlin, vit du démembrement de l’Afrique en bantoustans dispersés au gré de nos convoitises et de notre concussion par le fer, le feu et le sang, celui du viol… On se souvient de la protestation d’une sous-ministre de notre Gaule du Doigt de l’homme aimant se faire remarquer:

«Mais moi, je ne suis pas née à Dakar par hasard. C'est là la différence ! Je n'aime pas quand ces deux pays sont l'objet ou le théâtre de tels déchirements. Ce qui me choque dans cette polémique, c'est qu'on se sert de l'Afrique comme terrain de jeu de la politique intérieure française.» Source.

La Feuille de Manioc lui avait alors conseillé de s’en ouvrir auprès de Bolloré pas très éloigné des amitiés de son patron de l’Elysée. Lire. Il tient une très bonne place en françafrique. Si ce type de vertu ne s’adressait pas à la galerie d’andouilles jouant à se prendre au sérieux dans les salons fétides parisiens, la même serait avisée de s’en prendre à nos intérêts, à nos hommes d’affaires, à nos réseaux pervers, à nos sectes, qui ont là-bas les amis dont il est question à l’occasion de cette enquête. Des amis placés aux sommets de pyramides, c’est le cas de le dire, pour leur disposition à l’idiotie, la corruption et au désintérêt pour leurs peuples. Trois propriétés qui ont conditionné leur accès au pouvoir selon notre volonté, et qui font d’eux de bons francs-maçons. Ce serait donc eux que le parquet protège?

«Cet appel apparaît aujourd'hui malheureusement comme la traduction du fait que le parquet dans cette affaire (...) est bien le bras armé et séculier de la raison d'Etat dans ce pays», a affirmé jeudi Me William Bourdon, avocat de TI (l’ONG Transparency International)»


undoigtsarko.jpgLa Gaule du doigt de l'homme

Fichtre! Comme il y va! C’est qui ce William qui donne le bourdon aux frères-crocodiles? Un affidé de Kemi Seba ou un complice de Dieudonné? A la Feuille de Manioc nous pensons en raison de principes intangibles d’indépendance, que le pouvoir judiciaire d’un Etat ne peut subroger la compétence d’un autre s’agissant plus encore de la responsabilité d’un chef d’Etat. Il n’y a pour ce raisonnement qu’à imaginer que Monsieur Sarkozy soit prévenu dans une information ouverte au Zimbabwe. Que n’entendrait-on alors? Que la justice n’est pas libre dans ce chaos d’Afrique australe, que le Zimbabwe n’est pas un pays démocratique, que Mugabe est un dictateur, parmi d’autres billevesées pissées de la même veine, les unes aussi cons et aussi récusées que les autres. Il n’y a qu’à voir à quel point la justice est libre chez nous. Foutaises! Notre Etat est celui de droits théoriques avec une ligne jaune à ne pas franchir. Au-delà, démocratie mon cul… En outre, il se trouve qu’en l’espèce il ne s’agit pas d’Etats, mais de potentats, des sous-préfectures vouées à nos intérêts qu’on dit «supérieurs», l’euphémisme de nos abjections, et face auxquels nos déclamations sur les droits de l’homme cèdent. Alors qu’ils soient poursuivis par un petit juge parisien, voila qui est digne des félons qu’ils furent toute leur vie de pelliculaires, voila aussi qui nous intéresse tout simplement parce que ça gêne notre hypocrisie aux entournures.

En ce jour où le Maître du Château a rendu hommage aux 500.000 morts africains du débarquement de Provence, nègres pour la plupart et morts pour la France, mieux qu’un hommage, il aurait peut-être fallu songer à les associer à la cérémonie. Comme d’habitude ils étaient absents de la photo. En ce jour, il suffirait peut-être de réaligner leur solde d’anciens combattants à celle des nôtres ne serait-ce qu’en mémoire du fait que nous tirâmes sur ceux des rescapés qui, rentrés à Thiaroye eurent le mauvais goût de nous réclamer leur dû. Ingrats va! Savaient-ils seulement quelle chance ils avaient eu de mourir pour la France? En ce jour, il suffirait de cesser de soutenir ceux qui se maintiennent à la tête des Etats africains selon notre volonté et dans notre intérêt. Ces peuples qu’il ne faut pas confondre aux mendiants qui se font passer auprès de nous pour leurs élites, ne demandent rien à la France. Juste que la France leur foute la paix et qu’accessoirement nous gardions avec nous nos supplétifs bountis. Il y a des places à prendre dans des associations Théodule et Hyppolite sur la diversité. C’est divertissant. LFDM.

Enquête sur les biens de chefs d'Etat africains en France: le Parquet fait appel 08.05.09 AFP © AFP

La cour d'appel de Paris devra dire si la justice peut enquêter sur les biens de trois chefs d'Etat africains soupçonnés d'avoir été financés par de l'argent public détourné, après que le parquet a exprimé son opposition à l'ordonnance d'une juge autorisant ces investigations. La doyenne des juges du pôle financier de Paris, Françoise Desset, avait donné mardi son feu vert à cette enquête, jugeant recevable la plainte avec constitution de partie civile de l'association Transparence international France (TI), spécialisée dans la lutte contre la corruption. Cette plainte, déposée le 2 décembre, vise "les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en France par Denis Sassou Nguesso (Congo), Omar Bongo Ondimba (Gabon) et Teodoro Obiang (Guinée Equatoriale) ainsi que des membres de leur entourage", selon l'ONG. Elle concerne les chefs de recel de détournement de fonds publics, blanchiment, abus de bien social, abus de confiance et complicités. L'ordonnance de la juge avait été saluée par le président de TI France, Daniel Lebègue, comme une "décision historique" augurant "de la fin de l'impunité pour les dirigeants corrompus dans le monde". L'association vise "la restitution des avoirs détournés". Mais le parquet de Paris, qui s'était opposé dans ses réquisitions à l'ouverture d'une information judiciaire estimant que les plaignants ne pouvaient se prévaloir d'un préjudice dans ce dossier, a fait appel de l'ordonnance jeudi devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris. Si celle-ci lui donne raison, la plainte sera classée sans suite. Dans le cas contraire, le ministère public aura encore la possibilité de se pourvoir en cassation. "Cet appel apparaît aujourd'hui malheureusement comme la traduction du fait que le parquet dans cette affaire (...) est bien le bras armé et séculier de la raison d'Etat dans ce pays", a affirmé jeudi Me William Bourdon, avocat de TI. "Il met sous l'éteignoir une enquête qui s'impose pourtant en droit et en fait", a estimé l'avocat accusant le procureur de Paris d'être ici "l'outil de la violation de la séparation des pouvoirs". Le parquet de Paris avait déjà classé sans suite à deux reprises, en novembre 2007 et septembre 2008, des plaintes simples visant les trois chefs d'Etat africains. A l'issue d'une enquête préliminaire détaillant leurs biens en France, il avait estimé que les investigations policières n'avaient "pas permis de mettre en évidence des infractions pénales". Les deux principales cibles de la plainte sont M. Bongo, au pouvoir depuis quarante ans, et M. Sassou Nguesso, ainsi que leurs familles, propriétaires de nombreux biens immobiliers de luxe, selon les plaignants. D'après l'ONG, le patrimoine immobilier des trois chefs d'Etat en France s'élèverait à 160 millions d'euros. Le clan Bongo possèderait à lui seul une trentaine de luxueux appartements ou maisons. "Il n'y a aucun doute sur le fait que ce patrimoine n'a pu être constitué grâce aux seuls salaires et émoluments de ces chefs d'Etat au sujet desquels il existe de sérieuses présomptions de détournements de fonds publics", explique TI. "Chaque appartement luxueux acquis par Bongo, c'est un hôpital public ou une école publique de moins à Libreville!", avait lancé Me Bourdon lors d'un point presse. Le président Bongo "conteste absolument les détournements qu'il aurait faits au préjudice de son pays", affirme pour sa part à l'AFP l'un de ses avocats, Me Patrick Maisonneuve. Source

Commentaires

J'ai vraiment apprécié ton article ; il est drôle à relire! Je me répète mais il est vraiment très bien! J'espère que les précédents sont également judicieusement rédigés!! Au plaisir.

Écrit par : Date sortie Wii U | 27/10/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu