Avertir le modérateur

30/04/2009

Hadopi: et que fait-on de l'Etat de droit?

Nos libertés à Pétaouche et à Tataouine-lès-Bains

De bonnes âmes se sont émues que Lalanne pose la question de l’Etat de droit en France. Et le reître Besson de s’indigner à chaude gorge. Comment ça nous? C’est insultant! Nous la patrie des droits de l’Homme? Ce ne sont pourtant pas les cas qui manquent. Hadopi est une loi liberticide à plusieurs égards, c’est ce que montre le sujet diffusé par le site Backchich-tv que nous vous donnons à voir.

Au premier point et qu’importent les contorsions précautionneuses, le fait qu’une autorité administrative soit dotée d’un pouvoir de sanction sur une liberté d’accès à l’information et à la communication, au point de la suspendre à discrétion, étant indifférent que l’intéressé ait été prévenu on s’en bat les couilles, étant donné l’excès de ce pouvoir, Hadopi est contraire au régime d’un Etat de droit. Y a pas à tortiller et foin de tempérament. Les libertés ne sont pas sécables.

En second lieu, on apprend au fil de ce sujet que la faillibilité technologique du dispositif serait pire que les radars qui adressent des PV à des personnes décédées. Craquer une adresse IP étant à portée de n’importe quel jeune gougnafier épris d’informatique et pour autant, de téléchargement,  s’il venait à l’esprit de votre jeune voisin de 16 ans, tatoué et nez percé,  de pirater les dernières hanches chaloupées de Beyoncé après un pète en ayant sauté la  clef WEP  de votre réseau Wi-Fi, et en se faisant passer pour vous, si ensuite la maréchaussée Hadopienne vous tombait dessus, la charge de votre innocence pèserait sur vous. Démerde-toi Marcel! Bonjour l'Etat de droit...

Présumé coupable: démerde-toi pour prouver ton innocence

Comment alors prouver sa bonne foi? Les névrosés de la répression n’y ont pas réfléchi. C’est votre problème, ils n’en ont rien à carrer. Pour ce gouvernement, il faut que le capital se fasse du fric et que les riches soient encore plus riches. Parce qu’il est démontré que cette loi Hadopi n’est faite ni pour protéger les artistes dont les revenus n’ont pas cessé de croître depuis 2001 en dépit de la vulgarisation d’Internet et du phénomène Peer to Peer qui l’a accompagné, ni pour défendre la culture. C’est l’autre enseignement de ce sujet qui jette une lumière crue sur le ralliement à cette loi du décati Jack Lang qui peine à maquiller sa conversion au sarkozysme de rente et dont le déclin fait peine à voir.

Toujours la même question: comment alors prouver sa bonne foi? Si si, il y a bien une solution. Mais elle est encore plus liberticide. Vous installez un logiciel du gouvernement sur votre machine dont nul ne sait rien pour l’heure, et dans ce cas seulement vous n’avez pas à prouver votre innocence. Mais l’organisation orwellienne aura la main sur votre ordinateur, et par suite, sur vos faits et gestes, vos infidélités, vos oublis fiscaux, votre état de santé.

Va pas falloir ciller. Et toujours pas de magistrat, juste une autorité administrative. Eh bien n’en déplaise aux prostituées de l’ordre liberticide et aux névrosés de la répression qui feraient mieux de se cirer le jonc au lieu de nous faire caguer, nous à la Feuille de Manioc nous appelons ça la Guépéou. Un régime totalitaire. Alors le Nulleau ne croyait pas si bien conseiller à Lalanne de demander asile à Pyongyang. Le pays se barre en sucette. Dormons bien on s’occupe de nos affaires… LDFM.

Tapis rose surCanal+ pour le Jeune-vieux Valls,

 

26071_une-valls.jpg

Le timbre des interviews de Gilles Delafon s'expliquent peut-être parce ce qu'il est, à ses heures perdues, conférencier du Rotary. Ce matin encore, les connivences de l’équipe de la Matinale ont étalé leur plateau à Manuel Valls. Il manquait pour cet aplatissement, un tapis rouge à fadaises. Qu’est-ce qui justifie que Manuel Valls, plutôt qu’un autre socialiste, soit une fois de trop convié sur Canal+? Cette chaîne des plus suspectes du PAF feint le trublion mais peine de plus en plus à maquiller l’ombre des réseaux qui l’articulent à l’arrière-plan, participant des liens incestueux entre media, politicaillerie la finance. Ne cherchez pas ailleurs que dans la mayonnaise populiste de cette coalition antidémocratique, en son temps Le Pen disait «l’établissement», l’exacerbation des extrêmes en France. C’est leur point d’accrochage fatal et sociologique.

Ce très vieux jeune pachyderme, il est en politique depuis plus de 20 ans, qui n’a de rose que la parure de ses cravates lorsqu’elles ne sont pas de bleu codifiées, a un discours plat, fait de resucées idéologiques répressives qu’il fait passer pour «moderne», flattant la tendance malsaine du grégaire qui sommeille dans le peuple à la répression en temps de crise.

Pour l’incarnation de la nouvelle génération, il convient de rappeler que Valls est ancien rocardien, relation qui éclaire sur le périmètre de ses réseaux et explique sa proximité avec Sarkozy. Valls était déjà porte-parole du gouvernement Jospin. C’est donc plutôt un homme politique rance qu’un perdreau de l’année que le système de propagande médiatique tente de nous présenter sous de nouveau atours en prévision des échéances futures. Et point qui nous intéresse plus particulièrement, Valls est le sponsor de Gaston Kelman à Evry. Vous savez le l’ex-bassa-camerounais qui n’aime pas le Manioc, biologiquement transmuté en noir-masqué-blanc à la sauce bourguignonne. Evry est un fief…

05c1fccc-e9bb-11dc-867c-77a877c4e63a.jpgL'ami Infini d'Alain, ami de Sarko

Valls feint de nous parler politique mais devrait davantage nous dire comme il accommode sa sauce sécuritaire avec le socialisme. Complaisants sinon complices des mêmes réseaux, on n’ose pas écrire autre chose, les journalistes feignent de l’interroger. Parce que l’incurie du positionnement politique de cet homme et de ses options intellectuelles ne résisterait pas au droit de suite élémentaire d’une interview de journaliste. Mais des loges et des fraternelles, que reste-t-il du journalisme en France?

Le propos et le «sillon» de Valls, c’est son terme, s’élucideraient infiniment plus par entrées à l’Elysée par derrière, son amitié avec ses amis de Tolbiac, Stéphane Fouks et Alain Bauer, l’autre ami de Sarkozy, et leurs trajectoires. La Feuille de Manioc y reviendra. Au demeurant nous faire la farce d’un Manuel Valls l’incarnation du changement et de la jeune génération ? C’est prendre des vessies pour des lanternes et nous pour des cons. LFDM.

29/04/2009

1er Mai Besancenot en Guadeloupe

elie_domota--JACKY%20NAEGELEN.jpg

Continuité kont la pwofitasion

Y en a qui, lorsqu’ils s’y mettent ne font pas semblant. En tous cas le NPA d’Olivier Besancenot a de la continuité dans les idées et décidé de poursuive le lyannaj en allant planter un piquet (s'il vous plait...) kont la pwofitasion sur place à Gwada. Ca fait plaisir de voir qu’un mouvement politique national n’est pas que dans le circonstanciel au seul effet de circoncire les vagues événementielles qui portent la politicaillerie germanopratine dans les nues de l’opinion qui opine et des sondeurs qui sondent… Oh oui ça fait plaisir, pour une fois, et même pour deux fois… Enfin c'est vous qui voyez... Quant à nous, on a capté ce communiqué de l’agence Tass-AFP sur le site du NPA, et c’est Nulle Part Ailleurs que sur la Feuille de Manioc! LFDM.

«1er mai: Besancenot en Guadeloupe avec le LKP
Le porte-parole du NPA s’était déjà rendu sur place en février dernier, «pour apprendre» et dans l’intention de reproduire en métropole la grève générale qui avait duré 44 jours.

Olivier Besancenot défilera le 1er mai avec le collectif LKP en Guadeloupe et doit, à cette occasion, rencontrer le porte-parole du LKP, Elie Domota, a annoncé mardi Pierre-François Grond, du NPA.

La manifestation aura lieu dans la ville de Petit-Canal, un «endroit symbolique de l’esclavage» situé à 20 km de Pointe-à-Pitre. «C’est une manière aussi pour le 1er mai de mettre l’éclairage sur l’endroit où ça été le plus combatif ces derniers temps et puis où il y a une victoire», selon Grond, alors que le NPA appelle depuis plusieurs semaines à reproduire en métropole le mouvement guadeloupéen de grève générale et prolongée.

Besancenot doit rester en Guadeloupe «jusqu’au week-end» avant de se consacrer à la campagne électorale des européennes. Lors de son déplacement en février dernier, le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste avait affirmé qu’il était «venu pour apprendre et faire là-bas ce que vous avez fait».

Quatorze organisations de gauche avaient, par ailleurs, signé samedi un appel commun pour réussir un 1er mai «historique» et «mettre un coup d’arrêt à la politique de Nicolas Sarkozy et du Medef». Parmi les signataires, le PS, le NPA, le Parti de Gauche, le PCF,le MRC et le PRG.» (Source AFP)

PS. On vous parlera de Lurel très prochainement, le temps de pondre un fiel vomi de notre mépris pour les vendus à la combinaison. Normal, il paraît qu'il est socialiste.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu