Avertir le modérateur

30/04/2009

Hadopi: et que fait-on de l'Etat de droit?

Nos libertés à Pétaouche et à Tataouine-lès-Bains

De bonnes âmes se sont émues que Lalanne pose la question de l’Etat de droit en France. Et le reître Besson de s’indigner à chaude gorge. Comment ça nous? C’est insultant! Nous la patrie des droits de l’Homme? Ce ne sont pourtant pas les cas qui manquent. Hadopi est une loi liberticide à plusieurs égards, c’est ce que montre le sujet diffusé par le site Backchich-tv que nous vous donnons à voir.

Au premier point et qu’importent les contorsions précautionneuses, le fait qu’une autorité administrative soit dotée d’un pouvoir de sanction sur une liberté d’accès à l’information et à la communication, au point de la suspendre à discrétion, étant indifférent que l’intéressé ait été prévenu on s’en bat les couilles, étant donné l’excès de ce pouvoir, Hadopi est contraire au régime d’un Etat de droit. Y a pas à tortiller et foin de tempérament. Les libertés ne sont pas sécables.

En second lieu, on apprend au fil de ce sujet que la faillibilité technologique du dispositif serait pire que les radars qui adressent des PV à des personnes décédées. Craquer une adresse IP étant à portée de n’importe quel jeune gougnafier épris d’informatique et pour autant, de téléchargement,  s’il venait à l’esprit de votre jeune voisin de 16 ans, tatoué et nez percé,  de pirater les dernières hanches chaloupées de Beyoncé après un pète en ayant sauté la  clef WEP  de votre réseau Wi-Fi, et en se faisant passer pour vous, si ensuite la maréchaussée Hadopienne vous tombait dessus, la charge de votre innocence pèserait sur vous. Démerde-toi Marcel! Bonjour l'Etat de droit...

Présumé coupable: démerde-toi pour prouver ton innocence

Comment alors prouver sa bonne foi? Les névrosés de la répression n’y ont pas réfléchi. C’est votre problème, ils n’en ont rien à carrer. Pour ce gouvernement, il faut que le capital se fasse du fric et que les riches soient encore plus riches. Parce qu’il est démontré que cette loi Hadopi n’est faite ni pour protéger les artistes dont les revenus n’ont pas cessé de croître depuis 2001 en dépit de la vulgarisation d’Internet et du phénomène Peer to Peer qui l’a accompagné, ni pour défendre la culture. C’est l’autre enseignement de ce sujet qui jette une lumière crue sur le ralliement à cette loi du décati Jack Lang qui peine à maquiller sa conversion au sarkozysme de rente et dont le déclin fait peine à voir.

Toujours la même question: comment alors prouver sa bonne foi? Si si, il y a bien une solution. Mais elle est encore plus liberticide. Vous installez un logiciel du gouvernement sur votre machine dont nul ne sait rien pour l’heure, et dans ce cas seulement vous n’avez pas à prouver votre innocence. Mais l’organisation orwellienne aura la main sur votre ordinateur, et par suite, sur vos faits et gestes, vos infidélités, vos oublis fiscaux, votre état de santé.

Va pas falloir ciller. Et toujours pas de magistrat, juste une autorité administrative. Eh bien n’en déplaise aux prostituées de l’ordre liberticide et aux névrosés de la répression qui feraient mieux de se cirer le jonc au lieu de nous faire caguer, nous à la Feuille de Manioc nous appelons ça la Guépéou. Un régime totalitaire. Alors le Nulleau ne croyait pas si bien conseiller à Lalanne de demander asile à Pyongyang. Le pays se barre en sucette. Dormons bien on s’occupe de nos affaires… LDFM.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu