Avertir le modérateur

01/04/2009

Halde, la mauvaise farce Schweitzer

h-20-1072474.jpgFoutance de gueule raciste
Comment l’opinion, la presse et les victimes du sang contaminé des années 80 accueilleraient-elles la nomination de Louis Schweitzer à la tête de l’Etablissement Français du Sang? La Feuille de Manioc rappelle que ce dernier a été lié, de par ses fonctions à tout le moins, au scandale du sang contaminé et aux écoutes de l’Elysée. Lien 1 - Lien 2. Le rapprochement n’emprunte donc pas à la caricature et n’a rien d’une provocation si ce n’est qu’il révèle la morgue du pouvoir envers les victimes de discrimination. La nomination de M. Schweitzer à la tête de la Halde sous Jacques Chirac est l’expression outrancière d’une confiscation du principal instrument de lutte contre les discriminations en France. Ayant dirigé une entreprise, Renault, déjà condamnée pour discrimination, et siégeant au conseil d’administration de plusieurs autres dont la notoriété en la matière n’atteste d’aucune vertu, le personnage est en effet mal placé et mal préparé pour défendre des valeurs d’égalité de cet ordre du simple fait de ses états de service. Dans aucun autre domaine de la vie publique on aurait pu imaginer une telle grimace. Au reste, le résultat est conforme à ce qui fut originellement saboté. Nul besoin de démontrer la vanité de ce machin, le bilan de la Halde est encore ce qui plaide le mieux contre elle. Passons donc sur les millions d’euro d’argent public dépensés chaque année en pure perte, y compris en temps de crise, dans la lutte supposée contre les discriminations alors que quotidiennement traités de racistes, on bassine les français d’un sujet rebattu à des fins électorales et clientélistes. C’est d’autant plus honteux qu’on joue sur des peurs au détriment des valeurs fondamentales de la République. Toutefois le jour viendra où, bonne fille, cette dernière réclamera des comptes.


L’irrésistible perversion de l’utérus
Mauvaise question récurrente: les français sont-ils racistes? Plutôt que de tenter de répondre à une interrogation aussi piégeuse qu’inutile, il convient d’observer que la France est la population la plus métissée d’Europe si ce n’est du monde occidental. Preuve que les hommes et les femmes ne baisent ni par incitation, ni par décret, que l’amour de l’autre ou à défaut, le sexe, suffisent. Que noirs africains, asiatiques, indiens et autres blancs n’ont pas pour ces deux choses immémoriales attendus les fadaises de la bande à Patrick Lozès du Cran et les adulateurs du comptage racial, et qu’ils copulent par delà les élucubrations ethniques et identitaires. L’accouplement interracial est par le fait indifférent à la récurrence névrotique du critère ethnique dans le discours politique. C’est de l’ordre du génie de l’espèce ce contre quoi nul ne peut s’opposer. C’est bien les élites françaises qui sont racistes et phallocrates, et certainement racistes parce que phallocrates et vice versa. Enfin, il convient de souligner contrairement à ce qui est souvent affirmé par les media de propagande, que la Halde n’est pas née de la volonté politique de nos dirigeants. Elle est l’un des résultats d’une obligation européenne à travers la transposition en droit interne de la directive EU 2000/43 et que la France fut l’un des derniers pays à exécuter cette directive européenne.

Mais le bât blesse surtout ailleurs. On attend du pouvoir qu’il manipule, bricole, combine, même si on espère qu’il gouverne dans l’intérêt général. Le génie démocratique a disposé que l’opposition veille, critique et oblige ainsi le pouvoir à manipuler, moins, bricoler, mieux, combiner dans la complexité toutes choses qui reviennent à chaque fois à le limiter dans sa tentation de l’excès. Malheureusement un consensus règne en France sur les discriminations, raciales en particulier qui déborde la sphère du pouvoir et imprègne l’ensemble des élites, phallocrates comme elles sont racistes.  Il n’est qu’à considérer la diversité de genre et d’origines du Parlement, des régions, des conseils généraux, des communes pour se faire une idée de la phallocratie sectaire qui nous gouverne. C’est cela l’humanisme dont elle se revendique. Les entreprises n’en parlons pas. Ce sont des centres de production de ségrégation raciale et sexuelle.

S’agissant de la presse et des journalistes c’est là que le bât blesse véritablement. «La presse est libre en France» c’est bien connu. Il est interdit de rire. «Les journalistes sont indépendants». La récréation n’est pas encore sifflée alors le premier qui est pris en train de sourire… Si la presse rendait compte des pratiques discriminatoires qui sont l’apanage des dirigeants des grandes entreprises en France, la question raciale ne serait pas au même stade. Un exemple des conséquence de ces relations incestueuses nous est donné par le quotidien de révérence Le Monde, et par Laetitia Van Eeckhout une journaliste, si l’on peut dire, de déférence. A se plier de rire tant c’est pitoyable. La journaliste chargée des questions de discrimination au Monde fait un plaidoyer pro domo à propos de la sortie d’une déjection de Louis Schweitzer qui croit avoir des choses à vomir s’agissant des discriminations. Elle oublie juste de préciser qu’elle écrit pour son Boss, le Schweitzer étant Président du Conseil de surveillance du Monde, ce qui achève de décrédibiliser sa propre chiure. A marcher à quatre pattes. LFDM

Critique d'un ouvrage à ne pas acheter ni lire.
«Les Discriminations en France», de Louis Schweitzer : comment mesurer la différence
Au moment où le débat sur les statistiques dites ethniques bat à nouveau son plein, Louis Schweitzer, président de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) - et du conseil de surveillance du Monde - livre sa réflexion sur Les Discriminations en France. Ce fervent défenseur des valeurs républicaines s'immisce dans le débat, mais non pour se ranger parmi les réfractaires à toute statistique sur les discriminations ethno-raciales. Cette question de la mesure, l'ancien directeur de cabinet de Laurent Fabius ne l'aborde qu'en toute fin de son ouvrage, en quelques pages, pour rappeler sa "forte" opposition à toute classification ethno-raciale, processus qui, souligne-t-il, ignore le métissage et de surcroît fausse l'analyse en ne prenant pas en compte l'interaction avec d'autres facteurs sociaux, territoriaux... S'il existe des différences entre tous les êtres humains, il n'existe qu'une race humaine, rappelle-t-il, tout en faisant sienne l'affirmation de Sartre dans Réflexions sur la question juive : «C'est l'antisémite qui fait le juif.» Ce préalable posé, Louis Schweitzer ne ferme pas la porte, loin s'en faut, à toute mesure de la discrimination, soulignant l'intérêt d'études sur «la perception de l'appartenance ethnique» (Vous considérez-vous comme... ?, Vous sentez-vous perçu comme... ? Si oui, cela a-t-il des répercussions sur votre vie quotidienne ?), pourvu qu'elles se fondent sur l'anonymat, le volontariat et l'autodéclaration. Mesurer le racisme ou la discrimination ne revient pas, insiste l'ex-PDG de Renault, à mesurer le nombre de Noirs. Ni même à étendre les quotas au-delà de l'emploi des handicapés et de la parité hommes-femmes, au risque sinon d'ouvrir la voie à des dérapages. Pour utiles et même «légitimes» qu'elles soient, ces études ne sauraient cependant être, pour Louis Schweitzer, la condition de l'action : le débat ne doit pas faire oublier qu'il y a une lutte à mener. Règlement à l'amiable, rappel à la loi, médiation, recommandation au gouvernement, aux entreprises, transactions pénales, saisines du procureur...: pourvu de moyens d'action, la Halde - qui peut être saisie directement - prend aujourd'hui concrètement et pleinement part à cette lutte, explique Louis Schweitzer tout au long de son ouvrage, exemples à l'appui. Sans pour autant taire les contraintes, notamment budgétaires, qui sont celles de cette Autorité ni même prétendre qu'à elle seule celle-ci puisse relever l'ensemble des défis qui restent à relever.
»

Laetitia Van Eeckhout Source LES DISCRIMINATIONS EN FRANCE de Louis Schweitzer. Robert Laffont, 192 p., 18 €

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu