Avertir le modérateur

16/03/2009

Claude, l'Evin rosé passe au bleu de la réaction

evin.jpgChichon suite: le blues des éléphants roses du PS.

Achetez le Canard ! Lu sur le volatile. L’Empereur fait montre d’une débauche de compétences redoutables dans son programme de débauchages pour clairsemer les rangs socialistes. Après Monsieur K, on ne dit plus Kouchner depuis ses onéreux conseils humanitaires dont la couverture sanitaire gabonaise se souvient encore; après la morale prétentieuse du Bockel, pilorisé illico chez les poilus sur ordre tropical d’Omar Bongo, l'inconscient voulait moraliser la françafrique, vous pensez; après l’Eric Besson qui, cravate rouge, d’humaniste en reître, s’est découvert une passion identitaire, il finira maurrassien; après le Djjjack, eh oui! On dit Djjack comme on claque, des doigts en Jazz après donc que Djjack Lang eût été commis, missi dominici à la Havane auprès de Castro dont les scanners ne révèlent plus le cerveau, dans un but «exploratoire» dit-on au Château, ce dont la Feuille de Manioc, mauvaise langue forcément dès qu’il s’agit de léchouiller le tabac, pense que c’est le cigare qui fut exploratoire plutôt que les castrés du régime; après, après… Le Canard enchaîné, dans sa livraison du 11.03.2009 nous annonce la dernière prise sarkozienne: Claude Evin, ex-ministre d’un ex-premier ministre fossilisé par l’échec permanent, Michel Rocard. Comme si la clique des parpaillots du PS, Jospin n’étant pas en reste, avaient décidé de casser les ovaires de Ségolène en permettant à Sarko de manger à gauche…

«Une belle prise

Le prochain bénéficiaire de l’ouverture sarkozyenne devrait être l’ancien ministre de la Santé du gouvernement Rocard entre 1988 et 1991, Claude Evin. Député PS de Loire-Atlantique, il avait raccroché l’écharpe tricolore en 2007 pour devenir président de la Fédération hospitalière de France. L’Elysée lui a déjà promis la direction de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France, que la loi Bachelot sur l’hôpital, actuellement en débat au Parlement, entend mettre en place au 1er janvier 2010. Ces ARS sont supposées faire «sauter les cloisons» entre la médecine de ville, l’hôpital, le secteur médico-social (personnes âgées et handicapées) et les services de l’assurance-maladie. Ces derniers mois, Evin s’était fait remarquer en étant particulièrement discret sur le projet de loi Bachelot, pourtant très critiqué par l’opposition socialiste. La ministre de la Santé devrait le remercier en le nommant, par décret, sitôt sa loi adoptée, «préfigurateur» de l’agence, en attendant sa nomination définitive au ir janvier 2010 en Conseil des ministres. Histoire de mettre du (Bache)lot dans son (E)vin...» Source le Canrd enchaîné 11.03.2009

20090311CE_Belle_prise.jpg

A la Feuille de Manioc on est troués de rire devant «le jeu de mollets pour jambettes» du canard qui nous a habitué à plus raffiné. S’agissant d’Evin dérosé comme une péripatéticienne déniaise le puceau à l'alcool et au blues, dire que ça prétend avoir des convictions, on a de la peine pour la politique. Au fait c’est pas lui qui fait la police de l’alcool et du tabac? On se poêle. LFDM

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu