Avertir le modérateur

04/03/2009

NKVD parisien, Siné débouté contre Askolovittch

NKVD.jpgNiouzes du NKVD parisien...
Capté chez morandini.coN, le journaleux qui renifle plus ras que nos pâquerettes, à ceci près que les siennes sulfurent cependant que les nôtres parfument les exhalaisons pulvérulentes des caniveaux et marigots germanopratins, notre cher Bantoustan. Y a pas photo, la Feuille de Manioc est une œuvre de salubrité publique là où le Mandarino est un agent toxique. Mais revenons à son Oyez, Oyez! Selon cet hallâgien des media, l'ancien caricaturiste de Charlie Hebdo, Siné, aurait été débouté mardi par le tribunal correctionnel de Paris de l'action en diffamation qu'il avait intentée contre le journaliste Claude Askolovitch. Rappelons que ce dernier avait taxé l’humoriste du trait, d'antisémitisme sur le tard, l’individu étant octogénaire. Pensez-vous, un âge pour entamer une carrière de raciste. Sait-on jamais? La haine, il n’y a pas d’âge pour en croquer. Tout de même. Le Siné nous fait des scénarios plus rigolos depuis qu’il croque les cons comme Asko sous ses traits à l’eau forte. Un brin dérangé, un soupçon acariâtre, l’incorrigible Siné est allergique aux cons et ils sont foule. Ce qui a suffit aux prélats de la pensée parisienne à faire du vieil homme, un infréquentable. L’Asko commence sérieusement à nous faire caguer avec sa manie d’officier comme orthopédiste du bien qu’il partage entre ce que lui, ce trouduc en chef et sa clique apparentée pensent, les Val, Fourest, Finkielkraut, et mal, ce qui n’est pas pensée par eux, donc contre eux, contre la norme. Cirez-vous le nombril à défaut d’autre chose, ça fera des vacances à tout le monde et aux tribunaux en premier lieu que vous engorgez de bêtises.

Morandino.coN rappelle que «ce dossier n'était que le volet annexe d'une plus grosse affaire jugée à Lyon. Dans cette affaire lyonnaise, le dessinateur était poursuivi pour "incitation à la haine raciale" après avoir ironisé dans Charlie Hebdo sur une éventuelle conversion au judaïsme de Jean Sarkozy. Le tribunal correctionnel de Lyon l'a relaxé de ce chef le 24 février, considérant que les propos de Siné tenaient plus de la satire que de l'antisémitisme. La chronique publiée le 2 juillet dans Charlie Hebdo n'avait d'abord pas provoqué de remous, jusqu'à une émission sur RTL, le 8 juillet. Claude Askolovitch, alors journaliste au Nouvel Observateur, s'en était pris à Siné, dénonçant «un article antisémite dans un journal qui ne l'est pas». On vous l’a dit la frontière du bien et du mal au secteur des sectaires. Pour le scalpel demandez Asko!
«Le chroniqueur, aujourd'hui journaliste au JDD et à Europe 1, avait ajouté que le directeur de la publication de Charlie Hebdo allait «faire son éditorial pour expliquer que Siné est une ordure, a dérapé totalement et qu'il devrait partir». Quelques jours plus tard, Philippe Val avait effectivement licencié le dessinateur, l'affaire provoquant une immense polémique, journalistes et intellectuels se divisant entre pro-Val et pro-Siné. Siné avait alors décidé d'assigner Claude Askolovitch en diffamation. Mardi, la 17e chambre a relaxé le journaliste, estimant que les propos poursuivis n'étaient pas diffamatoires, mais "participaient au débat d'idées, consubstantiel à toute société démocratique». Source.

On parie combien que les déboutés de l’interdit de penser vont libérer la parole en France d’ici peu? En tous cas ils s’y prennent bien. Coluche, Desproges, le Luron manquent à notre société métastasée par les prélats, la liberté viendra peut-être d’autres gens de robe, les Juges! A tout prendre nous préférons ces robes-là. LFDM

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu