Avertir le modérateur

03/03/2009

Guadeloupe : accord en vue avec les extrémistes du LKP?

domota.jpgLe protocole d'accord avec le LPK est «prêt», selon le préfet

Alors comme ça les extrémistes, indépendantistes, on n’a pas entendu «terroristes» mais l’idée n’était pas bien loin, seraient prêts à signer un accord social? A lire la presse Pravda ces derniers temps, l’express surtout et les chronique de Barbier, on aurait cru que le LKP souhaitait par-dessus tout aucun accord, mais l’indépendance, le clash, la violence. Pour 200 euro, c’est donc pas cher la Guadeloupe.

En fait, les rédactions parisiennes peu habituées à voir des noirs réclamer des droits, et plutôt enclines à enfermer ces français-ci dans la resucée de l’humanitaire, autant dire de l’aumône qui nous valorise, ont peu goûté l’intransigeance de principe d’Elie Domota. Or, comme on le verra lorsqu’il s’agira de tirer les conséquences de ce mouvement social pour la Nation, arc-bouté sur des principes simples, sociaux et non politiques, ou si l’on veut, forcément politiques parce qu’éminemment sociaux, c’est somme toute indifférent, Elie Domota aura permis à toute la population des régions ultrapériphériques de s’inviter à la table de la crise, et décider de la manière avec laquelle l’effort doit être collectivement partagé. C’est en soi un legs à la Nation par ces temps de crise. C’est un laboratoire pour la France, une expérimentation, l’aiguillon qui lui évitera les recettes archaïques du serrage des boulons des tortionnaires sociaux. Il n’est pas étonnant à cet égard que le MEDEF de la parigourdine ait été le principal obstacle à cet accord, dissuadant le gouvernement de prendre ses responsabilités. La France est encore une démocratie et si les patrons y font la loi par le fait, ils ont compris à cette occasion que leurs intérêts cèderont pour un temps encore devant la volonté populaire. Ne doutons pas que le 19 mars, la métropole expliquera à ces nantis comment redistribuer les dividendes en cas de crise. Toute société en surchauffe a besoin de soupapes et les élites feraient mieux d’y regarder à deux fois face à la grande misère qui s’installe.


Au-delà, les jeunes français ont découvert un autre visage des Outre-mers, moins idyllique, éloigné des plages qu’ils ont foulées de leurs petits petons : l’héritage colonial et esclavagiste qui n’a pu être purgé faute de s’y être véritablement penché. Ce passif qui nous rattrape. On s’aperçoit alors qu’il ne sert à rien de fabriquer des faussaires sans épaisseur, d’octroyer des prix d’histoire du Sénat à des bricoleurs du «roman national» tel Petré-Grenouilleau, qu’il ne sert à rien d’appuyer ses relais politiques sur des béquilles telles que le CM98 ou le Collectif Dom qui n’ont été d’aucune utilité pour le pouvoir. Aux partis de refaire de la politique, la vraie, de faire confiance aux politiques, les vrais, respecter ses adversaires, débattre et négocier avec eux. Elie Domota aura été un de ceux-là dont le pays a besoin. Il sonne le chant du cygne des pantins cooptés pour leur prédisposition à complaire. Ceux-là ne servent à rien à Sarkozy face à la crise guadeloupéenne en dépit du matraquage médiatique et de l’opinion des instituts de sondages. Le peuple est souverain, plus encore en temps de crise.

Selon le nouvelobs.fr du 03.02.2009, le protocole d'accord négocié avec le LKP est «prêt» et devait être validé par le conseil régional et le conseil général de Guadeloupe, avant d'être transmis au collectif Liyannaj kont pwofitasyon (Ensemble contre la surexploitation), a expliqué lundi le préfet de Guadeloupe Nicolas Desforges. Le LKP avait annoncé auparavant qu'il conditionnait l'arrêt de la grève par la signature du protocole d'accord par M. Desforges. «Bien sûr ce document est prêt», a répondu ce dernier sur France Info. «Nous l'avons préparé dès la fin de la réunion» portant sur la plateforme de revendication du LKP, dans la nuit de samedi à dimanche. «Mais ce document n'engage pas que l'Etat, il engage également le conseil régional et le conseil général et il est en train d'être examiné par ces deux collectivités», a-t-il précisé. «Dès que tous les feux verts aurons été donnés, bien évidemment il sera communiqué à (Elie) Domota», porte-parole du LKP.» Tiré du nouvelobs.fr avec AP, le  02.03.2009, source.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu