Avertir le modérateur

19/02/2009

Paris - Des chaînes brisée en hommage au au Général Dumas

le_diable_noir.jpgD’immenses chaînes d’esclave brisées en hommage au Général Dumas à Paris

Paris, jeudi 19 février 2009, des fers d’esclaves géants aux chaînes brisées ont été installés place du Général-Catroux, dans le 17e arrondissement, à la mémoire du premier général noir.

«Au-delà de l’évocation du général Dumas, il s’agit aussi d’un monument exaltant la libération des esclaves et leur résistance et, partant, toutes les résistances, toutes les libérations.» Claude Ribbe, biographe et président de l’association des Amis du général Dumas [...] L’oeuvre monumentale à la mémoire du général Dumas a été érigée hier matin. [...] En 1943, les nazis avaient abattu la statue d’Alphonse Perrin de Moncel érigée en 1913, qui trônait sur la place baptisée alors la place des Trois-Dumas : le général Dumas, père d’Alexandre Dumas, l’auteur des «Trois Mousquetaires», et le grand-père d’Alexandre Dumas fils. «Il avait eu le malheur de naître esclave à Jérémie (Haïti) en 1762.» [...] Pour en savoir plus sur le Général Dumas, lisez la merveilleuse biographie de Claude Ribbe, «Le Diable noir». «Important, ce livre l’est plus que tout autre parce que je l’ai écrit pour un autre, un ami, mort depuis bien longtemps et pour lequel je me bats depuis bientôt sept ans. Cet ami, c’est un soldat oublié, le général Dumas, tellement important pour nous aujourd’hui. Il était vaillant, il était indestructible, mais les injustices l’ont mis à genoux et le chagrin l’a tué.» «Il avait eu le malheur de naître esclave à Jérémie (Haïti) en 1762.» «Le général avait trois compagnons qui deviendront, dans la littérature, Athos, Porthos, Aramis. J’ai voulu en dire plus sur eux aussi. Ils s’appelaient Espagne le Creusois, Beaumont le Picard, Piston le Lyonnais.» Le texte intégral de cet article

Commentaires

DUMAS n’est pas devenu une personnalité important de l’histoire de France par ce qu’il était issu de l’esclavage mais bien pour ses états de service rendu à la nation.
Rendre hommage à l’esclavage c’est quelque chose mais rendre hommage au Général DUMAS en est une autre. L’association de DUMAS à la chaine de l’esclavage ne me parait une bonne idée. C’est bien par ce que DUMAS c’était libérer des chaines qu’il est devenu important, l’associé à des chaines de l’esclavage c’était comme le rappeler au bon souvenir de ses origines.
L’hommage rendu au Général DUMAS devrait avoir un lien direct avec sa personnalité et son vécu de militaire hors paire.
Pourquoi n’avoir pas choisi une sculpture montrant le Général sur son cheval dans ses heures de gloire.
Je ne conteste pas cette sculpture des chaines brisées, bien au contraire. Mais l’associer au Général DUMAS est une erreur historique.
Cette sculpture doit être un hommage à l’abolissions de l’esclavage et à la liberté retrouvé des être humains.

Écrit par : le varent | 23/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu