Avertir le modérateur

19/02/2009

«Il faut savoir arrêter une grève», plaide Patrick Karam

karam.jpgRompez demande M. Karam pendant que Calvi invite M. Romana

Relevé sur France-soir, un des PQ révérencieux germanopratins, qui portent le bla bla bla de l’idéologie dominante, celle du marché contre les classes sociales et l’environnement, et qui réussit l’exploit de manipuler l’opinion populaire à son propre détriment et au profit des banquiers à la Madoff. Passons sur le torche-derche parisien et lisons…

«Le délégué interministériel pour l'Egalité des chances des Français d'outre-mer Patrick Karam souhaite l'arrêt de la grève en Guadeloupe et s'estime satisfait des mesures annoncées par le gouvernement face à la crise sociale sur l'île. «J'ai le devoir de dire (aux Guadeloupéens) qu'il faut savoir arrêter une grève, tout en restant mobilisé et vigilant sur la suite du processus», dit-il dans un entretien au journal France-Antilles paru lundi. Pour lui, «les grands perdants seront les Guadeloupéens eux-mêmes. Et les plus fragiles, les plus démunis, seront au final les plus pénalisés». «Il y a des réponses concrètes, immédiates et puis des processus qui sont maintenant lancés», a affirmé Patrick Karam, qui a déjeuné lundi avec le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer Yves Jégo.» Source. Que n’a-t-il fait comme Délégué et comme ex-dirigeant du Collectif Dom prétendument bien représenté à travers la population antillaise et au titre duquel il doit en partie son poste?

calvi2.jpgYves Calvi en prélat de l’intox médiatique

Bienvenue à Pravdaland, son intox, ses propagandistes. Au Manioc on est bien averti des affaires du Bantoustan. On connaît donc la distribution des rôles, ici le charognard, là la charogne, ici le prédateur, là la proie… Faisons donc un rapprochement opportun. Il est singulier qu’après avoir à maintes reprises invité des individus comme Patrick Lozès qui ne représente que la mendicité de sa clique, durant toute la campagne d’Obama, Yves Calvi ait cru devoir éclairer la question antillaise en faisant venir M. Romana du Comité pour la Mémoire CM98 (C'est dans l'air 18.02.2009). Comme il est curieux que les invités d’Yves Calvi tournent toujours autour des mêmes groupuscules, cooptés par les cercles dirigeants, autant dire les loges, pour tenir un discours qui va à l’encontre des intérêts qu’ils sont supposés représenter. On prend des personnes d’origine berbère pour taper sur les arabo-musulmans, des nobles correspondants pour taper sur des palestiniens parce qu'ils sont chrétiens libanais, des noirs représentatifs de verroteries pour taper sur les noirs... Bref semer la zizanie. La ficelle est grosse comme la connerie d’Yves Calvi et de son acolyte Thierry Guerrier, un réac qui s’ignore et qui au moins, a l’excuse de la bêtise. Le cocotier est toujours mieux secoué que par le singe… C’est ainsi qu’il faut lire la présence de Romana sur le plateau d’Yves Calvi.


Le Collectif Dom et les Romanesques mabouleries du CM98

Question: à quel intérêt est branché l’émission «C’est dans l’air»? Pourquoi donc au plus fort de la crise Yves Calvi invite quelqu’un qui ne représente rien, n’a rien d’intelligible à dire, et serait bien inspiré de consulter un confrère psychanalyste pour dénouer ses propres névroses? Réponse: parce que l’opinion ça se fabrique. Parce que logé dans son bureau de France5, M. Calvi est un des mécaniciens qui travaille à la fabrique de l’opinion, du consensus. Un consensus dont les intérêts, les manifestations le démontrent, qui ne se confond pas avec ceux du  peuple français.

Les lecteurs du Manioc sont familiers du clan Romana, coutumiers d’une lecture romanesque de la Traite Atlantique et de l’esclavage, pour un récit qui s’enracinerait dans la créolité. Concept ou percept, c’est selon, l’identité créole passerait ainsi par la coupure nécessaire et fondamentale avec les racines du continent africain, lequel ensorcelle l’esprit des antillais. Les antillais ne savent pas qui ils sont. Ils divaguent. Une masse de malades mentaux… Voila le genre d’élucubrations de ces experts. Le drame de l’esclavage selon ces fabulateurs ne serait qu’une question relevant de la psychanalyse et même de la sorcellerie.

Soit. Mais s’«il faut savoir arrêter une grève», comme plaide Patrick Karam, pourquoi donc, lui qui dirigeait le Collectif Dom en revendiquant 40.000 adhérents et M. Romana du CM98 lui aussi nanti de milliers de militants possédés par le vaudou, pourquoi ne parviennent-ils pas à se faire entendre des manifestants? Parce que leur position, celui-ci ministricule et celui-là aspirant à prendre la tête de du Comité pour la mémoire de l’esclavage laissé vacant par Françoise Vergès, nièce de l’autre et fille de son père, universitaire émérite au demeurant, mais elle aussi, fréquemment invitée par Yves Calvi, parce que leur autorité morale sur les antillais pensions-nous devrait suffire à mettre un terme au mouvement. Pourquoi ne se font-ils pas entendre de la bande à Domota? Tout simplement parce qu’ils ne représentent rien, qu’ils sont des créatures médiatiques. Or le jour où en haut lieu on s'assurera qu'ils ne tiennent plus les places auxquelles ces intermédiaires doivent leur nomination, la pragmatique de l'Empeureur décidera de les occire.

L'essoufflement de la fabrique du consensus

Au fond, les événement des Antilles soulèvent la question des intermédiaires entre le pouvoir, l’Etat et les territoires, les groupes sociaux, les administrés. Il conviendra au lendemain de la crise que l’élection et le débat redeviennent les modes opératoires de la démocratie, et pour cela que les partis jouent leur rôle en s’appuyant sur la population plutôt que de déléguer ce travail aux Ni Putes ni Soumises, Cran, Collectif Dom, etc. C'est d'abord la faillite du journalisme français, qui passe pour le plus idéologique des pays occidentaux. Il faudra bien que France Télévision financée par nos impôts mette un terme aux émissions qui passent le plus clair de leur temps à insulter une partie de nos compatriotes. Au final, la crise des Antilles révèle celle du système Pravda en vigueur à Paris, dans les rédactions du Monde, de Libération, du Nouvel Obs, de RFI, de Tf1, de France-Télévision, de M6, de Europe 1, de RTL…En cela, elle est salutaire. LFDM.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu