Avertir le modérateur

18/02/2009

Journalistes, vous avez assassiné Jacques Bino!

guadeloupe2.jpgLe mouvement contre l’exploitation endeuillé.
Pointe-à-Pitre – Un homme a succombé cette nuit à la suite de tirs d’une origine non encore déterminée. La violence en Guadeloupe a franchi un seuil cette nuit avec la mort de Jacques Bino, un syndicaliste de retour d'un meeting à bord d'une voiture dans la cité Henri IV, du quartier Chanzy à Pointe-à-Pitre.  Selon AFP (18.02.2009)  «Les secours avaient été prévenus vers 00H18 (05H18 à Paris) de la présence d'une personne blessée par balle à bord d'un véhicule. Mais après avoir essuyé des tirs de projectiles, ils ont demandé à la police de les accompagner. Et ce n'est qu'une fois le site «sécurisé», vers 02H50 (07H50 à Paris), qu'ils ont pu approcher du syndicaliste, entre-temps décédé, selon la préfecture.»

Au-delà des circonstances du décès de Jacques Bino, le fait est qu’il est mort pour la dignité de citoyens français condamnés à l’indifférence. Que la victime soit un syndicaliste du mouvement contre l’exploitation (LKP), d’une cinquantaine d’années, est le pire des symboles que pouvait s’infliger l’intelligentsia autiste parisienne. Les responsables de ce drame sont certes le gouvernement, les politiques, tous partis confondus et le parti socialiste en tête qui fait honte à ses valeurs, mais surtout et d’abord, les journalistes et les media qui les emploient.

La société du mépris

Ce drame est en premier lieu imputable aux propagandistes qui jouent quotidiennement à sanctifier la parole du pouvoir et des puissances de l’argent dont les intérêts tiennent les media. Il est donc choquant de voir les journalistes s’interroger en boucle, la gueule enfarinée, sur ce corps encore tiède de leur mépris à propos des raisons du décès de Jacques Bino. Habituellement dévoués à l’Empereur, ils se dépêchent en son château pour en contempler le corps et donner sa parole en célébration à une opinion vouée à la propagande du pouvoir cependant que le peuple se meurt et que la France se délite.

Voici trente jours que la Guadeloupe crie son désespoir due à l’exploitation sous les voiles brodés de ce dédain qui pare vos indifférences parisiennes. Il aura fallu la mort de Jacques Bino pour que vous évoquiez le mot «drame». Pourtant, l’exploitation raciale de tout un peuple par une clique est un drame de chaque instant. Votre silence est comptable de ce fait essentiel qui permet de comprendre le drame que vivent nos concitoyens des régions ultrapériphériques à travers l’exploitation. C’est ce que tambourine le LKP depuis trente jours. Mais venant d’un tambour, le cri est forcément inaudible.

Voici trente jours que la Guadeloupe crie, hier Jacques Bino est tombé. Ces cris vous les avez tus, Bino votre silence l’aura tué. Ayez la décence de vous taire. LFDM

Commentaires

je soutien la grève générale en guadeloupe, martinique....
et je peux dire qu'après l'assassinat de monsieur jacques bino, j'ai honte d'être blanche !
j'espère que votre détermination nous inspirera en métropole !
respect
nathalie preynat

Écrit par : preynat | 18/02/2009

Je me sens si mal en lisant ces quelques lignes...: un mort!?!?
Les larmes aux yeux, je me demande toujours vers où nous nous dirigeons!
Département d'Outre Mer,...
JE SUIS UNE FEMME VERTICALE!!!! Mais trop, c'est trop!
Sommes-nous Français? ou juste ENCORE, du bétail à mater???!!!Des Nèg' "dangereux" qui doivent être traîtés "comme des enfants"??!!pour ne reprendre qu'un "compatriote" qui mange ur nos tête!
Mes larmes sont celles de la PITIé pour ces Hommes qui ne nous veulent pas comme Hommes ,sont celles de la PEINE pour la famille, les amis et l'entourage de M. BINO! Celles de l'INCOMPRéHENSION en ces temps si confus de ce début d'un XXIème siècle RE-VAN-DI-CA-TEUR!!!!!!!!!
Le temps du silence est FINI! Le temps de la honte aussi!
UN MORT?!!en France!!Parce que l'on veut juste mieux vivre, comme ceux qui nous gouvernent!!
UN FRèRE MORT!!!!!
Ce n'est pas un drame! C'est une ANACHRONISME!!

Écrit par : Nirmala D. | 18/02/2009

Nous avons perdu un millitant mais on ne pourra jamais rendre à sa famille le fil, le frere, le pere et l'epoux qu 'il on perdu
Nous pleurons jacques mais nou ka resté doubout kont

Écrit par : dome | 19/02/2009

fuck tt sa in ni on mo an koumensé bonaw an vé ay lékol

Écrit par : dorine | 20/02/2009

c'est bien triste tout ça, on est traité avec mépris on est des français de seconde catégorie, on nous refuse ce que l'on donne par monts et par vents aux autres départements métropolitains

Écrit par : ryann | 20/02/2009

Oui mais voilà un homme est mort. Personne ne parle du ou des assassins. Sont-ils considérés comme des victimes aussi !!! Jai du mal à comprendre.

Écrit par : Patrick57 | 26/02/2009

Jacques Bino n'était pas un simple militant syndical guadeloupéen. Il était d'abord un fonctionnaire de la république, mais aussi responsable syndical national à la CGT Impôts. Sa mort endeuille tous les agents du ministere des finances ainsi que tous ses camarades de la CGT. Mes amis, le combat de la guadeloupe est un combat social, il n'est pas un combat racial, même si les quelques patrons guadeloupéens qui tiennent l'ile, comme Monsieur Hayot dont la fortune est passée en un an de 300 à 350 millions d'euros sont blancs. Si la lutte des guadeloupéens pour le niveau de vie est populaire en métropole, c'est parce que c'est une lutte pour la dignité, pour le pouvoir d'achat, alors n'allez pas mettre de conflit racial là où il n'y en a pas. Aujourd'hui nous sommes tous guadeloupééens, et le 29 Mars prochain, les grévistes auront une pensée pour jacques Bino qui aurait été à nos côtés. Le 24 Fevrier dernier, la CGT Impôts a observé une minute de silence dans tous les centres des impôts à la mémoire de Jacques. Que son âme repose en paix

Écrit par : olivier | 28/02/2009

la mauvaise reputation des dom n'est plus a faire certes (les chaines d'hotel on prefere partir jugeant votre xenophobie insupportable), mais porter un assassinat commis par un sale type, certainement par un noir psychopathe et raciste, sur les journalistes.... xxxx, xxxxxxxxxx xxxxxxx xx xxxxx x xxxx xxxx dans la bassesse, je vous souhaite autonomie et independance au plus vite, pour le bien de la france.

Modérateur: une partie de ce message a été censurée par La feuille de Manioc, non pour restreindre l'opinion que Natard, a des noirs et des chiens, mais juste pour éviter de succomber à la loi. Merci de votre compréhension. Manioquement vôtre...

Écrit par : natard | 28/02/2009

Chers amis, Je suis très touché par la mort d'un homme aussi courageux et voyez-vous ceux qui l'ont tué sont des lâches. En conclusion ils ne triompheront pas. Et c'est la raison pour laquelle je souhaite que nous nous soutenons à travers le LKP en ayant un coeur de lion et nous continuerons à nous battre pour la vérité et la justice. Pour répondre à Natard, nous ne sommes ni des sauvages, ni des barbares car nous nous mélangeons, nous ne sommes pas fermés, ni pauvres d'esprit, et ne sommes non plus empoisonnés par l'ignorance et ne vous souhaitons pas d'être dans notre peau. Côté touriste, et ben oui boudin, accras, yes we can not, nous n'allons pas à Santo Domingo profiter de la misère de nos frères riche d'esprit et Enfin, pour l'indépendance et bien vos femmes préfèrent nos hommes donc difficile de les séparer.
Or, c'est avec tout ce beau monde que Notre France est constituée. Heureusement que tous les journalistes ne pensent pas comme vous. Quel danger pour la planète. VIVE LES DOM ET FOSS A TOUS CEUX QUI SOUFFRENT CAR LA ROUE DOIT TOURNER. FINIS LES MANEGES. Une optimiste

Écrit par : kleopat | 28/02/2009

dans ce cas vous n'avez qu'a demander a "nos femmes" de vous payer vos augmentations puisqu'il semble qu'elles preferent les noirs aux blancs d'apres ce que vous dites.

d'ailleurs, avec de tels propos systématiques, entre votre racisme et votre mepris, on peut se rendre compte qu'il va bien falloir que les francais vous mettent à la porte si ils veulent un jour arreter d'etre pris par vous pour ce qu'ils ne sont pas : des vaches a lait economiques et des impuissants sexuels et probablement des imbéciles pour être aussi généreux.

Écrit par : natard | 28/02/2009

Restons dans la continuité de gauche, après un soutien sans faille à l'immigration, clandestine ou non et à la destruction masochiste de l'emploi en France ==> Entretenir des armées de rmistes xénophobes a l'autre bout de la planète, en voila un vrai projet de société.

Écrit par : zitoune | 28/02/2009

Modérateur de la Feuille de Manioc. Visiblement des poètes ont rejoint nos lectures. Nous leur souhaitons la bienvenue dans le cadre de la loi. Nous bricolons nous-mêmes certes, mais inclinons à penser que l'injure et le mépris sont des arts absolus qu'il convient de manipuler avec davantage d'égard et de sérieux que la politesse.

Écrit par : Saka-Saka | 28/02/2009

kleopat !!! comment des français peuvent mettre à la porte, comme vous dites, d'autres français ???

De plus, vous dites "nos femmes" !! non Monsieur, je n'appartiens à personne !!!

Vous "blancs" je ne vous considère pas commme "nos hommes".

Les femmes choisissent des hommes en fonction de choix personnels et d'afinités culturelles !

Écrit par : berna | 03/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu