Avertir le modérateur

09/02/2009

Guadeloupe: le CRAN court après l'échalote du Saka-saka

lozes2.jpgLa course à l’échalote du Saka-saka

C’est comme si certains, pris de vitesse, commençaient à pomper la recette du Saka-saka. Les voici à nous broutter l'oignon et nous piquer l'échalote. Le Saka-saka est une préparation congolaise de la feuille de Manioc ou légume carné assortie de poisson. Délicieuse au demeurant, c’est aussi le pseudo de Minkoda BA NKOZI, l’OBAMA français, photo en haut à gauche, et Maître de céans. Précision, toute ressemblance avec un personnage public est fortuite. Patrick LOZÈS a dû ingurgiter fissa un pouce de paraffine au lendemain de son raout mondain du 30 janvier dernier, histoire de se déconstiper de Basse-Terre et de Marie Galante sur lesquelles il avait posé son cul, à goinfrer celui de ses convives. Cons, ils le sont c’est acquis et on le savait, vivaces c’est à voir. 2009 marque le déclin des gueux et de leurs protecteurs. Les tablées de cette congrégation de résidus avaient en effet été baptisées pour la cause «Basse Terre», «Marie Galante» etc. La galanterie pour ces goujats en prise à la diversification du cul parlons-en! Les graves événements des Antilles leur sont naturellement indifférents, et LOZÈS n’a eu aucun piètre mot pour les évoquer lors de son laïus mal écrit par ses sociologues.

Mais voila que la résistance Guadeloupéenne fait tâche d’huile et s’impose à l’agenda national. Même Ségolène, Ô Madone, en a parlé sur France2 et pour le coup, en termes pertinents. La Bécassine vous salue bien. Voilà donc notre noirologue revenu de sa gueule de bois qui tente de se rattraper aux branches mais s’enfonce. On dira, l’Empereur en personne avait superbement ignoré les manifestations en Guadeloupe. Sauf que le SARKOZY affichait une morgue dont il pensait avoir les moyens, avant que les manifestations métropolitaines ne tempèrent ses prétentions. Chez le pantin du CRAN, ce n’était même pas un oubli. C’était tout simplement hors de propos et ça fait une différence. Préoccupé à complaire, le CRAN a dû phosphorer dur pour trouver la formule idoine en la circonstance et en langue anglaise s’il vous plait: «Iné ma tov ou manaïm chevèt akhim gam yahad»... Nous aussi, à tes souhaits. («Qu’il est bon et agréable d’être tous ensemble réunis.» avec l’aimable traduction de BELLAICHE de Guysen.com). LOZÈS est allé jusqu’à conclure un armistice avec son Secrétaire général, Guershon NDUWA, chargé de la formule incantatoire en langue véhiculaire. Ce fut un flop. Même pas retentissant, sourd. Personne n’en a parlé sauf nous ici pour en rire. Un pet-de-nonne! Voila donc le chromatologue obligé de mouliner pour refaire son retard.


Pour nous rouler dans la farine, la côte sera longue et la pente dure,

C'est inspiré de RAFFARIN, mais de tels attributs sont familiers pour ces adeptes du cul. Aujourd’hui, LOZÈS écrit ceci qu’on peut lire à deux pas d’ici:

«Et si la Guadeloupe annonçait la Seine-Saint-Denis de demain ? […] Ceux qui ne voient dans les grèves en Guadeloupe et en Martinique qu’une protestation contre la vie chère, n’ont pas compris le sens profond de ce mouvement. […] La question mélanique est bien sûr très présente dans cette crise. La société antillaise vit encore aujourd’hui sur un ordre social d’inspiration coloniale. Est-il normal que 160 ans après l’abolition de l’esclavage, les descendants des colons, les «békés» possèdent 90 % des richesses de la Guadeloupe, alors qu’ils ne représentent que 1 % de la population? Est-il normal que les dirigeants économiques des Antilles soient quasiment tous blancs ? La jeunesse antillaise dénonce de plus en plus fortement une forte discrimination liée à la couleur de peau […]Les évènements qui se déroulent à la Guadeloupe et à la Martinique sont avant-coureurs de ce qui pourrait arriver dans d’autres zones de relégation et de discrimination mélanique en métropole : La Guadeloupe semble annoncer ce qui pourrait arriver un jour en Seine-Saint-DenisSource

C’est curieux, la veille, votre Feuille de Manioc dans une de ses multiples évocations de la grève en Guadeloupe, avait écrit ceci:

«Jusqu’à il y a peu, les français de métropole n’étaient pas informés du blocage de l’île en raison de revendications relatives à «la vie chère». Mais au fond, ce tumulte fait écho à la situation de dépendance structurelle des Antilles française par rapport à l’hexagone, due à une économie captive d’une agriculture de rente issue de l’esclavage, et d’une activité touristique impropre à jeter les bases d’un développement structurant.[…] A force de surveiller le lait sur le feu en banlieue, les stratèges de l'Elysée seraient bien inspirés de prendre garde à ne pas le voir déborder du côté où on ne l'attend pas, chez les gentils historiques. Forcément ils passent leur temps à nocer la plume au cul...» Lien.

C'est du marquage à la culotte façon «ton pied mon pied».  Depuis la montée en puissance de La Feuille de Manioc, près de 1000 visiteurs uniques par jour depuis la mi-janvier, ce qui est peu mais déjà pas mal pour faire des dégâts irréversibles aux portes des loges où frappent les félons munis de leur mélanine sous le bras, c’est la panique chez les adeptes du CRAN pourtant spécialistes de la nique. Sa troïka dirigeante et son réduit d’affidés passent leur temps à nous coller au cul et maintenant, ils nous pompent… la posture de nos contenus et pas autre chose! S’il vous plaît ! Même pas dans leurs rêves! Parce qu'au pied du Col du Galibier où nous nous trouvons, ce sera la course à l’échalote et à l’arrière du peloton. En costaude, la Feuille de Manioc emmène de gros braquets. Eh oui! Il y a un temps pour tout! On ne fait pas «boutique son cul» impunément. Félon est un métier

wieviorka.jpgDiversité frelatée

Mais sur le fond, on avait cru comprendre avec les PECRESSE bien disposée à écouter les billevesées de WIEVIORKA, les ROMANA, CM98 et Collectif DOM, qu’il suffisait à la fabrique du corniaud de forniquer entre leucos et mélanos pour que le problème du racisme soit réglé par l’enchantement de la diversité. Otez-nous d’un doute: la société antillaise est bien une société métissée non? Fondée sur la créolité (prononcer d’ailleurs kh’éo’ité) non? Pourquoi diantre 500 ans de métissage forcé, autant dire du viol, puis consenti n’ont donc pas suffit à résoudre les discriminations issues du racisme le plus abject? Décidément les gueux s’efforcent à être misérable. Ce sont les mêmes qui tentent de dissoudre avec des pis-aller la question raciale en France sous le masque social.

«Continuer à appréhender la situation antillaise uniquement sous l’angle social et sur le seul critère de classe serait une erreur. La discrimination "raciale" ou mélanique est bien au coeur du sujet comme le disent à chaque occasion les grévistes et leurs soutiens.»

C’est ce qui s’appelle un virage à 720 degrés (180° x 2 x 2), adpatation d'Agbomey du Derviche tourneur: video. Pourtant tout chaud encore, lors du dîner du CRAN, le même LOZÈS nous servait sa soupe dégoûtante: «La diversité ce n'est pas une politique de charité. Ce n'est pas non plus une politique contre le racisme.» Le contraire du même objet. Ici il ne s’agit pas du racisme là il s’agit de racisme. C’est quoi alors neu neu si ce n’est dire une chose et son contraire et parler de choses qui te dépassent ? Conclusion et preuve grandeur nature que démontre la situation aux Antilles : si primo comme les manipulateurs le prétendent, la diversité conduit au métissage, si deuxio et selon les mêmes, le métissage est supposé résoudre la question raciste, on est obligé de constater qu’elle ne constitue pas la solution à la question raciste, délit pénal, qui porte atteinte au préambule de la loi constitutionnelle et qu’il revient aux politiques de prévenir et aux magistrats de sanctionner. Au gnouf ! Point barre.

Or encore, les caucasiens, les sémites, les dravidiens, les noirs… n’ont pas attendu TIN, LOZES, NDUWA, WIEVIORKA, NDIAYE, et tout le toutim pour coucher ensemble et faire de beaux bébés. La sociologie n’y est pour rien, le désir et un peu de tendresse autour suffisent largement. Or enfin pendant que la nature fait son œuvre, que les français, l’une des sociétés européennes les plus mélangées, se débrouillent plutôt bien côté copulation avec les autres, à la tête des Grandes Entreprises capitaliste, les patrons francs-maçons et Opus Dei, tiennent leur Opus commun celui de la discrimination raciste dans l’impunité totale. C’est uniquement de cela dont il s’agit, et non des HALDE, des SOS machin qui servent d’écran aux actions judiciaires. Vous cherchez les solutions? Regardez du côté des boss du CAC 40. Il y a de quoi déférer devant les parquets. C’est exactement cette responsabilité civile et pénale que ces organismes et associations liges sont chargés d’endiguer. La tâche est rude car les patrons tiennent le personnel politique et les média (ils siègent dans les même loges), s’agissant des avocats c’est sans commentaires et ce sera démontré bientôt ici même, quant à la justice, donnons la parole à une spécialiste de l’intérieur:

«Magistrate depuis vingt-cinq ans, Delou BOUVIER (qui s'exprime ici au nom du Syndicat de la magistrature) n'est pas surprise par cette critique: «C'est vrai que ces procédures sont très difficiles, notamment parce qu'il y est difficile d'apporter des preuves. [...] Mais il y a en effet un manque de volonté. Les parquets sont toujours très timorés en droit pénal du travail: nous sommes encore dans une justice de classe. Certains contentieux sont traditionnellement délaissés. Ça a longtemps été le cas du harcèlement moral, et c'est toujours le cas de la discrimination. Du côté des parquets, on préfère poursuivre à tout crin la petite délinquance et sanctionner les réunions dans les halls d'immeuble plutôt que de s'atteler à la discrimination.» Lien

Ah si tu pouvais fermer ta gueule
Ça nous ferait des vacances
Ah si tu pouvais fermer ta gueule
Ça ferait du bien à la France
Ecouter la chanson

Vraiement, si tu pouvais la fermer, ça ferait du bien à tout le monde, ça ferait du bien à la France… LFDM

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu