Avertir le modérateur

08/02/2009

Crise aux Antilles françaises

guadeloupe.jpgLe mépris de la métropole

Que se passe-t-il en Guadeloupe et maintenant en Martinique? Peu de personnes sont informées de la réalité des événement tant ils ne sont pas couverts en profondeur. Jusqu’à il y a peu, les français de métropole n’étaient pas informés du blocage de l’île en raison de revendications relatives à «la vie chère». Mais au fond, ce tumulte fait écho à la situation de dépendance structurelle des Antilles française par rapport à l’hexagone, due à une économie captive d’une agriculture de rente issue de l’esclavage, et d’une activité touristique impropre à jeter les bases d’un développement structurant. Nous relations ici même le lyrisme de M. HUYGES-DESPOINTES qui a laissé de marbre la classe politique germanopratine et ses moralistes habituels, jusqu’aux noirologues du CRAN qui n’ont trouvé à évoquer Basse-Terre et Marie-Galante uniquement pour colorer leur gueuleton d’exotisme. C’est une habitude chez notre descendant d’Agbomey-sur-seine qui dirige le CRAN de ne référer aux Antilles que pour son exotisme. En 2006, le CRAN aurait même songé à organiser une zouk-party en guise de commémoration de l’abolition de l’esclavage.

Au sommet de l’Etat, lors de son bla bla show au Château, l’Empereur n’a même pas fait état de la crise qui couvait déjà depuis près de trois semaine à la Guadeloupe et en train de se propager à l’île voisine de la Martinique. C’est dire le mépris de l’élite métropolitaine pour ces anciens bastions d’esclaves qui n’ont cessé d’être, malgré leur intégration à la République, dans l’esprit commun un pré carré post-colonial, à la manière de l’Afrique. En attendant, sur le terrain, c’est à n’y rien comprendre et d’aucuns semblent vouloir jouer volontairement de l’intox. MAM annonce l’aboutissement d’un accord, aussitôt les résistants répliquent d’un cinglant communiqué :

Communiqué de presse du Collectif
LIYANNAJ KONT PWOFITASYON
Le Collectif Liyannaj Kont Pwofitasyon apporte un démenti formel aux allégations de Mme ALLIOT-MARIE, Ministre chargée de l’Intérieur, selon lesquelles un accord serait intervenu pour la plupart des points contenus dans la plate-forme de revendications du LKP. Le Collectif LIYANNAJ KONT PWOFITASYON réaffirme, qu’au contraire, il n’y a aucun point d’accord notamment en ce qui concerne le relèvement de 200 € des bas salaires, des retraites et des minima sociaux, la baisse du prix de l’essence et des produits de première nécessité. Le Collectif LIYANNAJ KONT PWOFITASYON appelle les Travailleurs et le Peuple de Guadeloupe à poursuivre plus que jamais la grève générale déclenchée le Mardi 20 Janvier 2009. LA GREVE CONTINUE.
Pour le Collectif Liyannaj Kont Pwofitasyon, Elie DOMOTA. Source

Ce qui s’appelle une réponse du berger à la bergère… A force de surveiller le lait sur le feu en banlieue, les stratèges de l'Elysée seraient bien inspirés de prendre garde à ne pas le voir déborder du côté où on ne l'attend pas, chez les gentils historiques. Forcément ils passent leur temps à nocer la plume au cul...


La Feuille de Manioc vous invite à vous plonger un peu plus dans ce contexte à travers une déclaration remarquable d’Elie DOMOTA

«Rapports de race et de classe dans la société guadeloupéenne

«Extrait de la déclaration de Elie DOMOTA au WTC (Source : Montraykreyol)
Rappel du contexte :
Le mercredi 28 janvier 2008, lors des négociations entre le collectif Lyannaj Kont Pwofitasyon, les élus , les représentants des socio professionnels et l’encadrement de l’Etat, le préfet quitte les négociations. L’ambiance est lourde.
Monsieur Willy ANGELE, président du MEDEF Guadeloupe affirme qu’il est prêt à travailler sur un projet de territoire s’il le faut, il exprime, à travers son expérience de Mai 1967, son aversion pour les débordements violents et ne veut pas voir son pays se déchirer comme le firent les Tutsis et les Hutus.
»

«Extrait de la déclaration de M. ELIE DOMOTA du LKP.

«Je tiens à réagir au propos concernant les hutus et tutsis. Je salue Monsieur ARCONTE, directeur du Travail qui est resté dans cette réunion, je ne sais pas s’il est Hutu ou Tutsi. Tout simplement pour affirmer monsieur ANGELE (patron du MEDEF Guadeloupe), que nous ne pouvons nier que vous, madame KOURY (présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Pointe A Pitre) M. PAYEN (membre du Comité Economique et Social) soyez des guadeloupéens, ce n’est pas notre propos. Ce que nous affirmons est que la société guadeloupéenne s’est construite sur des rapports de race et de classe depuis 400 ans. Aujourd’hui dans la pyramide, le pouvoir correspond à une couleur, on vient de le constater (les représentants de l’Etat ont quitté les négociations).
En Guadeloupe actuellement, au sommet de la pyramide, on retrouve les blancs et les européens, au bas de l’échelle se situent les nègres et les indiens, c’est un constat. On nous parle de paix sociale! La paix sociale ne peut exister dans un pays quand la majorité de ses enfants est exclue du travail, est exclue du savoir, est exclue des responsabilités (…) Aujourd’hui, en analysant les 50 plus grandes entreprises en Guadeloupe, leurs cadres ne sont pas des guadeloupéens d’origine africaine ou indienne, c’est la vérité ! En observant les administrations, les services de l’Etat, les chefs de services et les cadres ne sont pas majoritairement des guadeloupéens d’origine africaine ou indienne!
Dire le contraire, c’est mentir, c’est la vérité!
Quels sont les services que les guadeloupéens d’origine africaine et indienne gèrent en Guadeloupe?
Ce sont les services qui relèvent de la gestion de la misère ! La CMU (la Couverture Maladie Universelle), monsieur YACOU, le RMI (le Revenu Minimum d’Insertion) monsieur LUBETH, le pôle emploi ANPE-ASSEDIC monsieur DUMURIER, la CAF et l’API (l’Allocation Parent Isolé) monsieur SAINT-CLEMENT. Les guadeloupéens d’origine africaine et indienne gèrent la misère des guadeloupéens ! Dans tous les autres services de l’Etat qui exercent un pouvoir, tant dans leur direction que dans leur staff d’encadrement, on ne trouve pas de guadeloupéens d’origine africaine ou indienne!
Bien évidement, on nous parle de formation, c’est faux archi faux!
» Lire la suite à la source

Commentaires

Excellent votre travail sur l'Outre Mer ! On dirait que que vous y vivez telement vous touchez la réalité !

Beaucoup de français de l'hexagone serait bien inspiré de vous lire afin de sortir de leurs certitudes ou/et de leur indifférence complice....
Merci ! Continuez !

Joss Rovélas

Écrit par : Joss Rovélas | 08/02/2009

Excellent !
Longue vie !
Continuez !

Écrit par : Joss Rovélas | 08/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu