Avertir le modérateur

22/01/2009

Tjenbé Rèd, OBAMA n'a pas parlé du cul ni des partouzes!

wieviorka.jpgPremière faute politique d'OBAMA, une affaire de cul...

Le mercredi 21 janvier 2009, la Feuille de Manioc a pris connaissance d'un communiqué laconique de Tjenbé Rèd,   Mouvement civique pour l'action & la réflexion sur les questions noires, métisses & LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans) en France ultramarine & hexagonale. Ouf! L'envergure... Un groupe adoubé par Patrick KARAM, dont les membres dirigeants sont aussi les personnalités influentes du CRAN, notamment David AUERBARCH CHIFFRIN et Louis-Georges TIN d'Annou Allé. L'enjeu de la diversité confié à l'office de WIEVIORKA s'élucide peu à peu en France comme une vaste escroquerie intellectuelle et citoyenne, une tentative de saper les bases du socle républicain, certes imparfait, certes injuste, certes amplement discriminatoire, mais en tous points préférable au communautarisme, confessionnel, mémoriel, ou sexuel que ces apprentis sorciers nous concoctent avec la complicité des partis de gauche et de droite. Car il s'agit d'abord de groupuscules d'influence. Examinons le communiqué:

Tjenbé Rèd - Communiqué de presse n°TR09INT03

«Barack Obama n’a pas dit un mot hier, lors de son discours inaugural, sur les questions LGBT (lesbiennes, gaies, bi & trans). Dans son discours du 28 août, élu candidat du Parti démocrate, il déclarait que «nos frères et soeurs gais et lesbiennes ont le droit de vivre libres de toute discrimination». Dans son discours du 4 novembre, élu président, il évoquait «les jeunes et les vieux, les riches et les pauvres, les Démocrates et les Républicains, les noirs, les blancs, les latino-américains, les asiatiques, les premiers américains, les homosexuels, les hétérosexuels, les valides et les non valides».Mais rien hier dans son discours inaugural, immédiatement après son entrée en fonction comme 44ème président des Etats-Unis d’Amérique.»


lozestin.jpgLa Nakba de la liberté sexuelle:

Autant dire la Nakba pour pomper un gazaoui! Barack OBAMA n’a donc évoqué ni le droit des moustiques guatémaltèques au cunulingus, ni le droit des speed couples de Saint Germain des Prés de partouzer dans la zone échangiste du nec plus ultra boulevard Dauphine à Paris. C’est donc au moins un crime, que le discours du 44è Président ait osé rester sobre et se soit tenu aux généralités. Ce serait donc une faute politique qu’OBAMA n’ait pas évoqué le droit, indiscutablement inaliénable par ailleurs, des homosexuels à disposer de leur corps comme ils l’entendent. Chacun fait ce qu’il veut de son cul, et au Manioc, s’il faut aussi défendre ces derches-ci à coup de canif, et d’explosifs, les homosexuels peuvent compter sur nos laguioles et nos cocktails Molotov. Nous garderons la place forte avec l'attirail nécessaire, fussent des culottes en acier.

Un brin de sérieux ne ferait cependant pas de mal aux luttes civiques et rien n’autorise l’ivresse du goût des autres pour le cul des mêmes à exiger que le noir de la Maison Blanche parlât de foufoune et de sguegue bien avant le climat, avant les conflits irakien, afghan, israélo palestinien, la pauvreté, la faim dans le monde qu’explique le pillage du tiers-monde, le soutien aux dictatures africaines, l’organisation de massacres sur le même continent, la crise des suces-primes, la dette… T’en veux ? On sait que le cul est le centre du monde mais avant d’y arriver la délicatesse exige ses préliminaires et pardon pour Tjenbé Rèd qui nous la fait Narcisse, mais le cul de la géopolitique passera par le Proche-Orient, l’Afrique, l’économie, le climat et tout ça. A la fin on verra s’il reste un trou à l’agenda. Poursuivons…

«Tjenbé Rèd regrette cette occasion manquée de citer une minorité privée de droits essentiels comme les personnes de couleur l’étaient il y a peu encore et le sont trop souvent encore. Le programme du nouveau président prévoit, certes, plusieurs mesures favorables aux personnes LGBT mais son discours inaugural était l’occasion de mettre sur ces mesures un accent bienvenu - tant les mesures annoncées deviennent aisément, surtout en la matière, des promesses non tenues. La crise économique et la guerre que connaissent les Etats-Unis d’Amérique ne doivent pas reléguer ou continuer à reléguer les libertés fondamentales au second plan: les électrices et électeurs LGBT n’auraient guère eu, sinon, avantage à privilégier le candidat démocrate.»

Eh bien voila. C’est lâché! Tjenbé Rèd vient en loucedé de passer de l’exigence démocratique au chantage dans un curieux mélange entre les identités de genre du ressort d’enjeux de société et les identités de couleur supposées "races" qui sont déjà des questions inscrites dans le champ de la loi. C’est cette tentative clandestine d’instrumentaliser la charge infamante de la question raciale au profit de revendications sociétales telles que l’homoparentalité qu’il faut détricoter. Elle est répugnante. Si les gaulois sont catho et ont envie de demeurer ringards, avec l’institution du mariage, les codes de l’adoption et ra gna gna, ça les regarde. Faut pas venir faire chier ceux qui se battent contre le racisme, les inégalités homme femmes, les discriminations liées à la santé, au handicap. Il s’agit d’une tentative déloyale de mélanger les genres de luttes surtout lorsqu’elles ne sont pas de même nature, qu’elles n’emportent pas les mêmes intérêts ni les mêmes conséquences.

La société française doit DEMOCRATIQUEMENT et en toute transparence se prononcer sur les questions liées à l’homosexualité indépendamment de celle liées au racisme. On ne lui fera pas avaler les manipulations à 2 centimes d'euro autour du concept de la diversité. LF2M

Pour poursuivre sur ce sujet :

  1. L’écran se fissure, la merde remonte
  2. L’égalité diversifiée puis dispersée
  3. Un SCUD à retardement nommé Christiane TAUBIRA
  4. Patrick KARAM organise une soirée OBAMA

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu