Avertir le modérateur

21/01/2009

ASKOLOVITCH, vous êtes un voleur de mémoire

«Je lui aurais mis un coup de boule»

«SINÉ, de tous les combats pour les libertés, depuis la 2nde guerre mondiale et la guerre d’Algérie, est indigné par les accusations dont il fait l’objet. Et aurait préféré régler le préjudice par des moyens plus directs. C’est du moins ce qu’il lâche à la cour en arrivant à la barre : «Si ASKOLOVITCH avait été en direct, ce n’est pas un procès que je lui aurais fait. Je lui aurais mis un coup de boule». Et il ajoute : «J’attaque quelqu’un qui s’est conduit comme un grossier personnage, et que j’ai envie de tuer». La salle est pliée en quatre, mais SINÉ se reprend : «Dire j’ai envie de tuer, c’est peut-être un peu beaucoup, mais j’ai envie de faire du mal.» Avant d’expliquer que, depuis le début de l’affaire, il reçoit régulièrement des menaces de mort, et est parfois comparé à des gens d’extrême droite, comme Jean-Marie LE PEN ou le négationniste Robert FAURISSON. Des gens qu’il «hait».

sopo.jpg«Dominique SOPO, peu convaincant.» Oui mais oui est la nouvelle?

«Pour sa défense, Claude ASKOLOVITCH rappelle qu’il n’a jamais traité Siné d’antisémite, et plaide avant tout la liberté d’expression. «Je pense que SINÉ est complètement libre de tenir des propos antisémites, et que je suis complètement libre de le dire». Il est soutenu par deux témoins. Le sociologue Michel WIEVIORKA qui, s’appuyant sur des textes antisémites d’ancêtres de gauche comme Jean Jaurès et Marx, et anars comme PROUDHON, tente de démontrer qu’il existe un antisémitisme de gauche, auquel SINÉ ne serait pas étranger. Second témoin, Dominique SOPO, le président de SOS racisme. Peu convainquant, SINÉ étant l’un des parrains de l’association.»

wieviorka.jpgLa clique WIEVIORKA, SOPO, ASKOLOVITCH, LOZES etc.

Dominique SOPO, un témoin peu convaincant. A part la figuration au profit de ses parrains que pouvait-on en attendre d’autre? Il reste que le fait pour ASKOLOVITCH de recourir à SOPO comme témoin de moralité en dit long sur sa propre inconsistance ; le fait pour la maquiller de fouiller les fossiles de MARX et JAURÈS histoire de faire revivre dans un anachronisme de niais, un antisémitisme du 19è siècle en dit long sur l’incurie intellectuelle du maître de cérémonie de cette exhumation, Michel WIEVIORKA. Pour ce qui concerne la Feuille de Manioc et la future Liste d’Horus, c’est le véritable rôle de Dominique SOPO qui se révèle à travers l’occurrence et la thématique de ses interventions.

Shoah, les voleur de mémoire

«Pour maître Thierry Lévy, les propos d’ASKOLOVITCH s’inscrivent dans la banalisation de l’antisémitisme. Si la chronique de SINÉ est antisémite, alors SINÉ est antisémite, les personnes qui le soutiennent, comme Christophe Alévêque, Guy Bedos, Frédéric Bonnaud, Rony BRAUMAN, CAVANNA, Daniel MERMET, Edgar MORIN, Georges MOUSTAKI, Michel ONFRAY, Michel WARSCHAWSKI, etc. sont antisémites, ses lecteurs sont antisémites… Une banalisation grave, qui « empêche de lutter efficacement contre le vrai antisémitisme », explique l’avocat, qui poursuit : « Monsieur ASKOLOVITCH, vous êtes un voleur de mémoire. En traitant SINÉ d’antisémite, c’est une insulte terrible que vous portez aux victimes de la Shoah ».

A suivre… Aller à la source.

Tous les textes et dessins sont © Bakchich et/ou leurs auteurs respectifs.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu