Avertir le modérateur

11/01/2009

GAZA - Wall Street Journal, "Crimes de guerre"

Israël commet des crimes de guerre, c'est dit y compris par des conservateurs américains!

barbarietsahal2.jpg

Dans les colonnes du très conservateur Wall Street Journal, et Sous la plume GEORGE BISHARAT (et non George BUSH qui n'est bien sûr pas arabe), on peut lire ceci :

"Israel Is Committing War Crimes.
Hamas's violations are no justification for Israel's actions. Israel's current assault on the Gaza Strip cannot be justified by self-defense [...] Israel should be held accountable for its crimes, and the U.S. should stop abetting it with unconditional military and diplomatic support.

Traduction d'amateur: Israël commet des crimes de guerre. "Les violations du Hamas ne peuvent servir de justification pour les exactions d'Israël." La feuille de Manioc objecte que le HAMAS en situation de défense sur son sol historique par une puissance coloniale ne peut en aucun cas être accusé de violer quoique ce soit. Il faut répéter inlassablement devant ce type de raccourci que le HAMAS est politiquement, moralement et militairement légitime dans sa lutte pour la libération de la Palestine conformément aux résolutions 242 et 252 du Conseil de Sécurité de l’ONU.


Partout à travers le monde, on condamne, en France on ratiocine, on tempère, on collabore

Il est cependant intéressant de relever que même les conservateurs américains admettent désormais que «l'assaut actuel de l'Israël sur la Bande de Gaza ne peut pas être justifié par l'autodéfense [...] Israël devrait être tenu pour responsable pour ses crimes que les Etats-Unis devraient arrêter d’encourager par un appui militaire et diplomatique inconditionnels»

Les éditorialistes de la propagande PRAVDA française (le Nouvel Obs, Libé, Le Monde, Le Figaro, Charlie Hebdo, France2, Canal+, etc., ils se croient journalistes, ce sont des notaires) mais aussi les politiciens qui se déshonorent et déshonorent la France dans leur soutien implicite ou explicite à l’Etat d’Israël devraient prendre de la graine. Les éditorialistes mais aussi le Grand Rabbin de France, Patrick GAUBERT et sa clique du CRIF, SOS Racisme et l’âne qui dirige ce fonds de commerce politicien du racialisme, Dominique SOPO, la caution nègre des communautaristes qui se planquent le très diversifié représentatif Patrick LOZES et tout le toutim… Leur partialité abjecte et aveugle n’aide au fond personne, ni la France, ni la Palestine et encore moins Israël. Car vainqueur militairement, Israël a déjà perdu cette guerre. C’est inscrit dans l’histoire.

Aller à la source

M. Bisharat est professeur de droit à l’Université de Hastings à San Francisco.

 

Commentaires

Sauf que même les vrais journalistes (et pas seulement les "notaires"!) ne sont pas à l'abri des oublis ou des omissions.

Comme par exemple le fait que, si l'on en croit sa notice Wikipedia, ledit professeur se trouve être, non seulement d'origine palestinienne, mais un critique régulier et virulent d'Israël, allant jusqu'à prôner sa disparition via le droit au retour et la création d'un seul Etat prétendument binational !!!

http://en.wikipedia.org/wiki/George_Bisharat

Écrit par : jc durbant | 11/01/2009

Monsieur,
Votre précision est juste. LF2M se contentait toutefois de noter que le Wall Street Journal, traditionnellement conservateur avait ouvert ses colonnes à un texte comportant ce titre.
En second lieu, il n'y a qu'à partir d'une l'idéologie religieuse que l'on ne peut se résoudre à envisager l'issue d'un seul État national (juif n'est pas une nationalité mais une religion), ou d'une confédération israélo-palestinienne. Ce n'est pas la disparition d'Israël mais sa restauration apaisée avec ses voisins. Le contraire est explicitement le nettoyage ethnique des palestiniens. Regardez les cartes, ils ont bien vécu ainsi durant plus de 1500 ans sans pogrome et sans l'immixtion de l'Occident qui y a exporté SA QUESTION juive. Il n'y a pas de question juive dans l'histoire du monde arabo-musulman, ou du moins elle ne s'était, avant la déclaration de Balfour, jamais stipulée en des termes d'éradication, propres à l'Occident chrétien. Les fous de dieu musulmans en ont après des mécréants (infidèles) comme nous et pensent que les fidèles des deux religions ainées sont à protéger là où ils veulent notre peau. C'est à notre liberté qu'ils en veulent, pas à la bigoterie de leur pathos homologues.
En troisième lieu, il ne vous a pas échappé que nous ne sommes ni journalistes ni notaires, mais de piètres farceurs, qui tentons de prendre ce métier, cette esthétique, au sérieux, seul moyen de disqualifier l'ignare institutionnel qui se prend pour tel du fond de son infamie.

Écrit par : Immondérateur | 12/01/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu