Avertir le modérateur

09/01/2009

Françafrique - Lorsque les parrains dénoncent les racketteurs

Le CIAN dresse la liste noire du harcèlement fiscal en Afrique.

"Le Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) a établi dans un document publié le 20 novembre la liste des pays africains où le harcèlement fiscal est le plus important, rapporte Les Afriques. Pour définir le harcèlement fiscal, le CIAN distingue les contrôles fiscaux « normaux » de ceux qui donnent lieu « à des rackets et des intimidations ». Parmi les bons élèves, note le journal économique, « on retrouve presque toute l’Afrique australe à l’exception du Mozambique et de la Zambie, le Maghreb, le Nigeria, le Kenya, l’Ouganda et le Togo ». La Centrafrique, le Cameroun, le Congo, le Burundi, la Tanzanie, la Côte d’Ivoire et le Mali sont les derniers de la classe."
Source Afrik.com Mardi 60.01.2009

Corruption des élites et prévarication

Cette organisation postcoloniale que d'aucuns n'hésitent pas à présenter comme une émanation du MEDEF en Afrique, explique mieux que toute autre, la plupart des difficultés structurelles de l'aire francophone foccartienne, délibérément appelée le pré-carré. Plutôt que dresser des listes noires, et feindre de s'étonner d'être rackettée, elle est bien placée pour, et serait bien inspirée en livrant la liste de ses noirs corrompus. Ces élites et dirigeants africains qui s'enrichissent personnellement en collaborant avec leurs entreprises. En général les abâtardis en question pillent leurs pays dans l'intérêt de l'ex-puissance coloniale, et s'y rendent pour dévêtir souvent à plusieurs, c'est plus jouissif, les protituées de luxe, vêtir et divertir leurs fratries et leurs obligés, ce dans des hôtels particuliers et des résidences acquis à prix d'or, à Paris 16è, à Neuilly tiens tiens, au Vésinet, à Nice où à la Baule. Des gabegies dont chacune permettrait un dispensaire, une campagne de lutte contre le SIDA, l'aphabétisation d'une classe d'âge, une campagne de vaccination dans leurs pays... Jusque-là ça s'appelle la corruption des élites pour la prévarication des ressources et non le racket qui est la conséquence directe du détricotage de l'Etat tout court, alors quant à réclamer ce qui relève de l'Etat de droit, c'est désirer Sirius. Benêts.

Décidément, en cette époque où la figure répandue du prêtre-pédophile, plutôt que celle de l'Abbé Pierre ou de soeur Emmanuelle, s'impose à notre éthique, certains feraient mieux de la fermer. Accessoirement, il est aussi bon de rappeler à ces imbéciles, un proverbe que le Manioc tient de leurs racketteurs, et qui veut que "la chèvre broutte là où elle est attachée". Eux commencent à nous les brouter sévère. Vivement la Chine, et s'ils pouvaient la fermer, ça ferait du bien à la France comme dit Patrick SEBASTIEN, ça ferait du bien à l'Afrique, ça ferait du bien à tout le monde.  Merdeux!

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu