Avertir le modérateur

08/01/2009

ONU - Les critiques se multiplient contre Israël

GAZA - REVUE DE PRESSE

Israël avait précédemment expulsé l'émissaire de l'ONU des droits de l'Homme

L'information est passée inaperçue en France. Jugé partisan «Richard Falk avait été intercepté à l’aéroport international Ben-Gourion après son atterrissage dimanche, à la demande du ministère israélien des Affaires étrangères. Après avoir passé la nuit sur place, il a repris un avion pour les Etats-Unis lundi matin, a déclaré Rupert Colville, porte-parole du Bureau du haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés (HCR)Source Aloufok.net

xinhua.jpgHaulocauste: Selon l’agence de presse chinoise Xinhua, «L'envoyé spécial de l'ONU, qui avait accusé la semaine dernière l'Etat hébreu de commettre un crime contre l'humanité avec ses politiques dans la bande de Gaza, devait rencontrer des représentants de certaines organisations des droits de l'Homme dans la ville de Ramallah en Cisjordanie. […] Israël a fermé lundi sa porte au rapporteur du Conseil de l'ONU des droits de l'Homme, qui avait une fois comparé les Israéliens aux nazis,» citant le quotidien local Ha'aretz.». Richard FALK s’est attiré les foudres des dirigeant de l’Etat hébreux depuis l'année dernière en comparant «le traitement israélien des Palestiniens aux actions prises par les nazis à l'encontre des Juifs durant l'Holocauste.» selon l’agence. «Richard Falk, […] a été mis dans un avion retour quelques heures après son arrivée en Israël, poursuit Xinhua qui relève que «le ministère israélien des Affaires étrangères a prévenu de ce refus d'entrée et qu'Israël ne coopèrerait pas avec lui citant Simona Helprin, chef du département des droits de l'Homme au sein du ministère.»

Richard_Falk.jpgLe rapporteur de l'ONU sur les droits de l'Homme dans les territoires palestiniens, Richard Falk, l'a notamment accusé de commettre «un crime contre l'humanité» à Gaza, estimant que les responsables israéliens devaient être jugés.» Il y en a qui n’ont pas que la merde aux yeux. A souligner que l’ami FALK n’est pas un ayatollah islamiste, mais un Professeur émérite de l'université de Princeton Richard Falk, juif et américain


Cependant les critiques se multiplient à l'encontre d'Israël

Même le Vatican, y va de sa soutane. Le cardinal Renato MARTINO, «Ministre» de la Justice et de la Paix, a déclaré que Gaza «ressemble de plus en plus à un camp de concentration». En retour, Ygal Palmor, blablateur en chef du ministère des Affaires étrangères israélien, a accusé l’homme à la mitre d’employer des termes «tirés de la propagande du Hamas». MARTINO, livre-nous BEN LADEN et demande à Benoît d’échanger sa mitre contre un tchador, si ça peut nous épargner une ânerie du fascisme sioniste.

Navi_Pillay_ONU_palestine.jpgNavi Pillay proteste contre l’expulsion de l'Expert sur la Palestine

Auparavant, la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay avait reproché mardi aux autorités israéliennes d'avoir violé les privilèges et immunités des Nations Unies en arrêtant puis expulsant dimanche l'Expert sur les droits des Palestiniens auprès du Conseil des droits de l'homme, Richard Falk.

«Les Etats Membres ont la responsabilité de coopérer avec les experts indépendants auprès des Nations Unies nommés par le Conseil des droits de l'homme », a déclaré Mme Pillay dans un communiqué du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH). […] A son arrivée à l'aéroport Ben Gurion de Tel Aviv il a été arrêté à l'immigration, séparé des deux autres membres du personnel des Nations Unies, et gardé en détention pendant 20 heures avant d'être reconduit à bord d'un avion à destination de Los Angeles. Mme Pillay a jugé cette expulsion « sans précédent et profondément regrettable».

Richard Falk a souhaité voir appliquer de toute urgence la norme de la «responsabilité de protéger» une population civile soumise à «une punition collective équivalent à un crime contre l'humanité» estimant que la Cour pénale internationale devrait enquêter sur la situation à Gaza afin de déterminer s’il y lieu d’inculper et de poursuivre les dirigeants civils et militaires israéliens «pour violation du droit pénal international.» Source Centre d'Actualité de l'ONU

afp.jpgPendant ce temps, rien de neuf en Gaule en 2009

AFP titre «Feu vert à une attaque élargie à Gaza, malgré une éclaircie diplomatique». Rien sur la lourde accusation de crime contre l’humanité venant d’autorités morales et d’institutions internationales. Le partage des positions a la vie dure auprès des médias français. Les bons restent les israéliens, et les méchants sont les gazaouis qui n’auraient pas dû faire peur aux premiers avec de ridicules roquettes. Qui n’auraient jamais dû rompre notre tranquillité (nous autres avons des soldes à faire) pour desserrer l’étau du blocus israélien qui tue sur pied la population palestinienne en les affamant et les privant de soins et d’approvisionnement élémentaires, et en faisant cela, fait succomber les plus faible, les enfants.

Il faut attendre la fin d’un article dont on se demande si le chroniqueur est militaire à la solde de l’armé israélienne, pour voir évoquer les condamnations et le point de vue de l’ONU. «Sur le terrain, les attaques israéliennes ont baissé d'intensité au lendemain d'une journée sanglante au cours de laquelle des dizaines de civils ont été tués, dont une cinquantaine dans des écoles de l'ONU touchées par les frappes. […] L'ONU a démenti des allégations israéliennes faisant état de la présence de combattants dans une des écoles où plus de 40 personnes ont péri. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a qualifié de "totalement inacceptables" les attaques contre les écoles. […] L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch a réclamé la création d'une commission d'enquête de l'ONU pour faire la lumière sur cette affaire, dans un communiqué. […] L'offensive israélienne a coûté la vie à au moins 704 Palestiniens, dont 220 enfants, et fait quelque 3.100 blessés en douze jours, selon un bilan des services d'urgence palestiniens. Mercredi, au moins 23 Palestiniens dont neuf enfants ont été tués, selon ces sources.» AFP

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu