Avertir le modérateur

07/01/2009

Israël - Palestine, résolution 242 des Nations Unies du 22.11.1967

palestine_illustration.jpgRestituer les responsabilités historiques

Journalistes et media tentent de distraire l’opinion. Au Proche-orient, il y a actuellement une puissance occupante Israël et un pays occupé, la Palestine. Il y a un peuple qu’on massacre et un Etat responsable de ce pogrome. Pour saisir un élément primordial de la nature du conflit israélo-palestinien, il est utile de revenir sur la résolution 242 des Nations Unies qu’Israël a continûment bafouée depuis 1967. Là où d’autres Etats (Ex-Yougoslavie / Serbie, Irak) pour des exactions analogues et de moindre importance ont subi les foudres de la Communauté internationale inflexible, Israël qui bénéficie de la mansuétude abjecte de l’Occident entend se situer au-dessus de la loi internationale.

Il s’agit simplement de considérer les faits à la lecture de la résolution 242 des Nations Unies du 22 novembre 1967. C'est à quoi la Feuille de Manioc, dans une posture citoyenne vous invite.


ONU-resolution-242.jpg

ORGANISATION DES NATIONS UNIES

Résolution 242 (1967)

Du 22 novembre 1967

 

Le Conseil de sécurité

Exprimant l’inquiétude que continue de lui causer la grave situation au Moyen-Orient,

Soulignant l’inadmissibilité de l’acquisition de territoire par la guerre et la nécessité d’œuvre pour une paix juste et durable permettant à chaque Etat de la région de vivre en sécurité,

Soulignant en outre que tous les Etats Membres, en acceptant la Charte des Nations Unies, ont contracté l’engagement d’agir conformément à l’article 2 de la Charte,

  1. Affirme que l’accomplissement des principes de la Chrte exige l’instauration d’une paix juste et durable au Moyen-Orient qui devrait comprendre l’application des deux principes suivants :

i) Retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés lors du récent conflit ;

ii) Cessation de toute assertion de belligérance ou de tous états de belligérante et respect et reconnaissance des la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique de chaque Etat de la région et de leur droit de vivre en paix à l’intérieur de frontières sûres et reconnues à l’abri de menaces ou d’actes de force ;

  1. Affirme en outre la nécessité

a) De garantir la liberté de navigation sur les voies d’eau internationales de la région ;

b) De réaliser un juste règlement du problème des réfugiés ;

c) De garantir l’inviolabilité territoriale et l’indépendance politique de chaque Etat de la région, par des mesures comprenant la création de zones démilitarisées ;

  1. Prie le secrétaire général de désigner un représentant spécial pour se rendre au Moyen-Orient afin d’y établir et d’y maintenir des rapports avec les Etats intéressés en vue de favoriser un accord et de seconder les efforts tendant à aboutir à un règlement pacifique et accepté, conformément aux dispositions et aux principes de la présente résolution ;
  1. Prie le Secrétaire général de présenter aussitôt que possible au Conseil de sécurité un rapport d’activité sur les efforts du représentant spécial.

Adoptée à l’unanimité

à la 1382è séance.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu