Avertir le modérateur

06/01/2009

Diversité, l'«homme de l'année» pour les militants gays russes

tinGayrussia.jpgLa diversité est plébiscitée en 2009

Yanniiiiiiick est toujours au firmament du cœur des français. Chez les russes aussi, le teint brun a la côte. Pour d'autres raisons. Selon Têtu, «l'universitaire et activiste français Louis-Georges Tin, a été élu «homme de l'année» par le site GayRussia, le 3 janvier. Les militants LGBT russes ont virtuellement remis ce titre au fondateur de la Journée mondiale contre l'homophobie pour avoir «initié la déclaration à l'Onu pour la dépénalisation de l'homosexualité, qui est un pas vers l'adoption d'une résolution par les Nations unies», écrit le site. Les esprits éveillés rapprocheront ce titre d’homme de l’année à la nature de l’activisme de notre sous-Ministre aux droits de l’homme en parcourant attentivement l’extrait suivant : «Rama Yade à New York pour défendre une déclaration relative aux droits de l’Homme et à l’orientation sexuelle et l’identité de genre [...] La déclaration de New York a également pour objet d’apporter un soutien à tous les défenseurs des droits de l’Homme qui s’engagent sur le terrain, dans des conditions souvent très difficiles, en faveur du respect des droits de chacun. A cette occasion, nous soulignerons que le respect de l’universalité des droits de l’Homme est le garant de la diversité.» C'était donc ça le lièvre de la diversité... Nègres et bougnoules vous vous êtes fait enfler! C'est bien fait vous n'aviez qu'à pas dormir... Pour voir l'allocution de la sous-Ministre aux droits de l'homme et l'intervention de Louis-Georges TIN, cliquez ici. (Illustration: Gayrussia.ru.)


ramaONU.jpgLe noir encore et toujours au fond du trou

Il n’y aura que les autruches pour ne pas voir que les minorités noires et arabomusulmanes seront comme à l’habitude les principaux perdants de l’instrumentalisation de la question liée aux discriminations par sa reformulation sous une approche sociale et socio-différencialiste. Le Manioc vous recommande son analyse dans la rubrique du morpion éclairé. Nous y reviendrons. Reste une question: de quel appui, pour ne pas dire pouvoir, bénéficie Louis-Georges TIN pour imprimer l’agenda des intérêts de la communauté gay au gouvernement au point de forcer celui de l’ONU? Suivre ce lien à ce propos en cliquant ici. et les videos ici.

Sur le terrain de la légalité, le Manioc est pour les toutes les libertés respectueuses de celles d'autrui, y compris de manger les asticots, de coucher avec les gorilles, et même la liberté de destester les noirs, les arabes et les catholiques. Le Manioc se situe sur le terrains des pratiques. A l’aune de ce principe, chacun fait ce qu’il veut de son trou du cul cependant con-sentant. C'est à vous de voir. Ce qui exclut de tripoter comme trop souvent les petits enfants.

Le problème ici est le mélange sournois des genres où l'on voit l'enjeu d'exposer les sciences humaines à la problématique politique de la diversité (supra notra analyse). Par exemple, l’enjeu de l’adoption est un choix de société. La discrimination raciste au contraire est un délit portant atteinte à l’être. Qu’il faille se battre contre les régimes moyen-âgeux inqualifiables qui assassinent des gens sous le seul prétexte qu’ils baisent différemment et se font autrement baiser, est absolument nécessaire. Il faudrait peut-être avaoir le courage de commencer par ne pas commercer avec eux y compris contre l’emploi en France au lieu de passer le plus clair du temps à jeter MUGABE en pâture. Ce sera plus cohérent. Dépénaliser les pratiques issues de ces identités sexuelles et de ces choix est tout aussi nécessaire et sans attendre. C'est une chose.

Les questions que ces choix soulèvent sur l’adoption et l’institution du mariage sont d’une autre nature et ne vont pas de soi. Elles ne peuvent être réglées en catimini et encore moins donner lieu à amalgame. La demande des lobbies gays consistant à réclamer tout à la fois le droit pour les homosexuels au mariage et à l’adoption relève de choix de société et doivent être débattus devant le peuple seul habilité à trancher en démocratie. Opérer des amalgames dans l’agenda et dans les priorités pour finalement reléguer le racisme anti-nègre et anti-bougnoule à des considérations sociologiques est abject. Que le gouvernement s’y prête est préoccupant.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu