Avertir le modérateur

01/01/2009

Une mort qui aurait peut-être pu être évitée.

En 2009, vous reprendrez bien un doigt de journalisme de révérence et un zeste de connivence

juvin.jpg

Les réseaux veillent. Alors que France Télévision publique était encore en partie financée par la pub, ses soi-disant journalistes, notamment l’impayable LABORDE, ont recyclé en loucedé un point de vue de l’UMP à travers l’interview forcément scientifique et forcément neutre du Professeur Philippe JUVIN. Si c’est déjà la PRAVDA avec la réclame, qu’est-ce que ça va être sans publicité ! Le BORDEL!


Plutôt navette qu’ambulance

Jean LAGRANGE, 57 ans, est décédé le 28.12.2008 à 6 heures entre les mains du Samu de l'Essonne suite à un malaise cardiaque malgré une intense recherche pour une place de réanimation auprès de 24 hôpitaux de la région Ile-de-France, recherche qui durera 4 heures Si on crève désormais malgré l’arrivée des secours où va-t-on ? Jean LAGRANGE est décédé à 05 heures du matin durant son transport en ambulance vers un autre établissement. Une place s’était libérée à l'hôpital parisien de Bichat, mais trop tard.

Opération de com', plutôt qu’info...

Invité le 29.12.2008 des plateaux de France2 à 13 heures et France3 au 19/20, le Pr Philippe JUVIN, Chef du service des urgences de l’hôpital Beaujon à Paris, a dénoncé la récupération politicienne autour du décès d’un homme samedi à Massy. Peu avant, son confrère PELLOUX le très urgent-médiatique avait déjà réclamé la démission de Madame BACHELOT à la suite de la mort du jeune Ilès, il fallait donc faire monter au créneau quelqu’un qui sait de quoi il parle, le Professeur JUVIN est aussi urgentiste qui a mis en garde contre troute récupération politicienne de la mort de Jean LAGRANGE.

Ces pseudo journalistes rantanplan ont juste omis d’avertir que Philippe JUVIN est certes chef du service des urgences de l’hôpital Beaujon à Paris, mais aussi et surtout, Maire de la Garenne-Colombes, Conseiller Général des Hauts de Seine, Secrétaire national de l’UMP, ce qui permet de rapprocher ses mises en gardes médiatiques de son communiqué de presse. Extrait : « Affirmer que ce décès est du à un manque de moyen est incroyablement malhonnête, surtout que ce cas tragique est probablement plus compliqué qu’il n’y parait. L’hôpital a des moyens considérables : il lui faut rapidement un chef d’orchestre pour mieux utiliser ces moyens. C’est ce que nous attendons de la future « loi BACHELOT ».

C’est où l’école de journalisme ? Une chose est sûre, la connivence explique davantgage les carrières de télévision plutôt que la défense des libertés. C'est tellement facile de critiquer la dictature de MUGABE, l'autocratisme de Poutisme et le glacis chinois, mais la manipulation de l'opinion n'est-elle pas pire que l'absence de liberté d'expression? Tas de benêts, petits bouffons... LF2M

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu