Avertir le modérateur

29/12/2008

Le noir de service parle

lozes2.jpgL'auto-flagellateur a encore frappé! A croire qu'il est maso. S’il en fallait un pour monter au créneau, ce devait être lui. Patrick LOZES, est sorti de sa torpeur post-obamaniaque pour fustiger les «extrémistes noirs» allés applaudir DIEUDONNE. Il ferait mieux de s'expliquer clairement à propos des présomptions de détournement de fonds portées devant les tribunaux impliquant l'ssociation qu'il préside sans mandat électif, le CRAN. Histoire de savoir de quelle autorité morale lui et sa clique se prévalent pour s'oser sur le terrain de la sentence morale. Selon nous, le CRAN est un masque ethnique qui prétexte la diversité (mot-valise/mot-écran) et la lutte contre les discriminations mais oeuvre pour la promotion du communautarisme noir. Il est honteux qu'une telle prétention intrinsèquement raciste ne suscite pas la plus grande réserve des responsables politiques et des media qui se compromettent en consacrant un groupuscule fonctionnant de manière autocratique pour na pas dire sectaire. Le suppôt de ses maîtres a cru devoir vomir sur DIEUDONNE mais n’a pas laissé choir sa bave sur une actualité récente prolixe en profanations, ce qui aurait donné du crédit à ses bravades :

Profanation d’un cimetière catholique,
Profanation d’une mosquée,

C’est bien connu ! On a les moulinets qu’on peut et toutes les horreurs comme toutes les souffrances ne se valent pas. Ce n’est pourtant pas la Feuille de Manioc qu’on suspectera de soutenir les religions. Nous sommes des impies inconvertibles mais respectueux de la foi des autres fussent des fables. Car ainsi va l'homme. Il n'est pas plus question pour nous d'excuser aussi bien les profanations que les indignations à géométrie variables. Catholiques et musulmans de ce pays laïc (nous miliotons pour qu'il devienne mécréant) ont droit aux mêmes égards. Il semble cependant qu’il y ait des profanations et des provocations acceptables voire encouragées, et d’autres qui le sont moins.


Des "extrémistes noirs"

Revenons à notre Patrick du CRAN. Si ce noir-prêt-à-bavarder se souciait d’autre chose qu’ânonner les psaumes hémiplégiques de ses maîtres, il saurait que les salles de l’humoriste scandaleux sont remplies non «d’extrémistes noirs» comme il le prétend, mais dans l’ordre :

1° de spectateurs de type sémitique (d’origine arabe ou maghrébine) à majorité des français à peau leuco-basanée ce qui n’en fait pas une race (sauf pour les racistes qui s’ignorent) mais seulement des hommes. Qu’il y ait des racistes parmi cette cohorte, ce n’est pas à démontrer.
2° l'arabe, le perse, mais aussi le blanc de chez blanc, muni de noms du type DURAND et DUPOND. Qu’il y ait des racistes parmi cette cohorte, ce n’est pas, là aussi, à démontrer.
3° une poignée de noirs (ils sont très minoritaires) irréductibles soutiens que les ambiguïtés militantes de l’humoriste n’ont pas dissuadés. Qu’il y ait des racistes parmi cette cohorte, ce n’est pas, là aussi, à démontrer.
De personnalités telles que, Roland DUMAS et Julien LEPERS. Celui qui veut procès pour diffamation au derche n'a qu'à traiter Monsieur DUMAS de raciste. A savoir, avant d'être Ministre, il est avocat...

Qu'on nous cite un seul spectacle en France où il n'y a pas, allez, metton un bon 40% de racistes? De qui se moque-t-on? Va, le diversisifié de service, toi et les tiens! Montrez-nous vos muscles. Allez, si vous avez du CRAN, taper sur l'ancien Ministre des Affaires Etrangères. On jaugera la valeur de vos indignations véreuses et le jaune de vos plastrons. Des tas de merde. En vérité, le diversifié du ciboulot n’a de CRAN, c'est sa fonction, que pour fustiger ceux des siens qui, à son image, ne se prosternent pas. Le plus grave est que les opportunistes de cet acabit sont pas seuls. La majorité de ces apprentis noirs se rêvent novices en réseaux obscurs moyennant déguisement, corruption et prostitution pour mimer leurs maîtres qui les méprisent de tant d'avilissement. Ils font décidément peine à suivre. LF2M

Commentaires

Chère feuille de Manioc, vous me faites beaucoup rire, infiniment plus d'ailleurs que Grioo, ce qui n'est pas un mince compliment sous ma plume de clavier! Mais je dois aussi avouer qu'avec vous, j'oscille entre le "Pleurer-rire" (si vous avez lu le grand écrivain congolais Henri Lopes, ce dont je ne doute pas). Lopes et non pas Lozès dont je veux justement parler. Le "diversifié des beaux quartiers" ou le "noir de service" comme vous vous plaisez à l'appeler! J'oscille entre le "Pleurer-rire" écrivais-je car si vous visez juste le concernant... il n'en est pas moins de ma famille! Et c'est là que le bât blesse, nous blesse. Nous qui sommes de sa famille et voyons ainsi vilipender ce patronyme, cet héritage familial qu'est le nom Lozès! Que Patrick mérite ces bons mots dont vous l'affublez et les critiques pour ses "non-positions" ou "indignations triées sur le volet médiatique" est un fait qu'a juste raison vous critiquez et dénoncez. Mais de grâce quand vous parlez de lui assorti de son patronyme, allez-y mollo! D'autres que lui le porte fièrement. Même si lui l'oublie trop fréquemment, ne l'oubliez pas vous! Ce "diversifié des beaux quartiers" à une famille, une mère, sage-femme de son état comme la mère de Socrate (comme quoi !) qu'il "oublie" volontiers de citer, des frères et mêmes des sœurs, quasi-inexistants, pourtant brillants, mais "morts" dans ses déclarations publiques. A peu de choses près, juste un père, éminent médecin et ministre dont il est abondamment question, on comprend aisément pourquoi ! Dans ces conditions, ayez à l'esprit qu'en Afrique le nom de famille n'est pas une propriété personnelle mais celle d'un groupe! De grâce mettez-en lumière son prénom et essayez de préserver ce nom "Lozès" porté aussi par toute une famille. Ce faisant, je m’adresse donc aussi à vos lecteurs qui publient des "posts" dans lesquels il est trop souvent question de "Lozès" et peu de "Patrick" ! Qu’au moins ils veuillent bien écrire "Ce Lozès-là" même s’ils n’en connaissent pas d’autres. Aujourd’hui en tout cas en voilà un autre de "Lozès" qui sort du bois. Erreur malencontreuse réparée ! Je ne dirai pas ici les liens de famille qui m'unissent à Patrick et pourtant l'envie y est afin de me, nous, démarquer de ses sorties cathodiques ou sur papiers pas toujours glacés! Par contre je vous dirai que comme la famille Lozès est grande, nous nous honorons de ne pas tous avoir les mêmes positionnements puisque nous sommes par ailleurs divers pour utiliser votre mot fétiche le concernant! Nos discussions familiales sont pourtant émaillées de la justesse de votre ton éditorial s'agissant de lui, bien qu'aucun de nous n'ai jamais voulu les accréditer publiquement. Nous en aurions des anecdotes savoureuses à vous compter sur l’éclosion du Cran, la nébuleuse Michel Wieviorka, Pap Ndiaye, Louis-Georges Tin (le seul à peu près sincère à ma connaissance encyclopédique sur ce beau linge et encore !)... Lucien Pambou, ancien collègue, qui entre autres qualités a celle d’avoir eu l’échine assez souple pour avoir pu cirer les chaussures anglaises de Patrick tout en pouvant se faire une nudité virginale aujourd’hui ! Une belle qualité pas assez louée que celle de la souplesse dorsale... Tout cela juste histoire de vous conforter dans la justesse de vos analyses et ressentis... Mais la fidélité familiale s'y refuse et nous oblige au silence. Aucun d'entre nous ne s'est même risqué à "poster" sur aucun blogue ni même envoyer de commentaires sur les articles assassins lus ici ou là comme je me permets de le faire aujourd'hui. Si c'est le cas sur votre site, c'est en raison de sa nature propre, du ton de vos "papiers" et d'une certaine justesse dans vos dires. Je n'exclus pourtant pas de faire un "post" similaire à d'autres sites lus par la "communauté noire" pour faire court et forcément imprécis. Le but de cette sortie hors du silence si cher aux Chartreux est de vous dire que d'autres hommes partagent ce même nom patronymique et qu'ils ressentent avec douleur de le voir terni en raison des prises de position d'un seul d'entre eux. Nul volonté chez moi, porte-parole improvisé de la famille Lozès, de vous dire de quelle manière exercer votre fonction d'informateurs du public. Seulement vous sensibiliser sur le devenir d'un nom de famille porté par nombre d'entre nous. Si lui l'oublie, nous non. Merci par avance de ne pas l’oublier non plus. Ni non plus vos lecteurs dont ma famille et moi sommes. C’est en tout cas l’un des vœux que nous formons pour cette année 2009 que ma famille et moi vous souhaitons prometteuse en succès éditoriaux et en saillies verbales dont votre site s’honore. Je vous remercie, tout comme ma famille du reste, de bien vouloir publier ce long "post" à l’intention de tous vos lecteurs. Je finirai en citant Winston Churchill qui disait fort justement: "Quand on est statufié, on regarde les pigeons d’un autre oeil". C’est le choix de Patrick, pas le notre qui supportons très mal le guano !

Écrit par : Zoglo | 31/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu