Avertir le modérateur

27/10/2008

Casse-toi pauvre con

Le concept judiciaire de poursuites pour "outrage", s'étend. On a failli se croire en Démocratie! Selon le PQ des réseaux du soir (Le Monde) dans son édition du 24.10.08, « On a rarement entendu un sous-préfet dire autant de fois « Sarko facho ». Jeudi 10 juillet, devant le tribunal correctionnel de Paris, Frédéric Lacave a répété une bonne dizaine de fois cette expression, qu'il a tant entendue ce 22 octobre 2007, devant la station de métro Guy-Môquet. Il va falloir changer le programme de cours à Siences-Po et l'ENA et introduire un module d'argot ordurier pour nos futures têtes dirigeantes. Article d’Alain Salles paru dans le PQ du soir, Le Monde du 25.10.08

Triste omerta parigote

Un fait divers qui n'augure rien de bon pour le sponsor de nos cousins noirs de Sarcelles. Tristane aurait rencontré une compétence exceptionnelle comme on dit au partit socialiste (On ne dit plus DSK, on l'appelle "le talent" ou "la compétence française du FMI). Tristane aurait donc été entraînée dans une garçonnière. Tristane portait « un col roulé noir, ça fait peut-être triper les mecs un col roulé noir mais faut arrêter ». C'est-elle qui le dit. Selon elle, le corps à corps se serait très mal passé. L’affaire aurait été relatée sur "93, Faubourg Saint-Honoré", lors d’un des dîners mondains filmés au domicile de Thierry Ardisson sis à l’adresse éponyme de l'émission de la chaîne de télé "Paris Première".

Ah bon ? Bah non ! Triste alors ! Et nous au manioc on n’est pas d’accords ! On ne brutalise pas une jolie poétesse. Suivez-là: Juste un mot de Tristane BANON: « Un jour, écrit-elle sur son site, un lecteur m’a proposé de faire un site, et il l’a fait. C’est rare les gens comme lui. Des gens qui voient tourner le monde alors que beaucoup de choses clochent dans le leur, de monde, à eux. Car ils ont une vie, une femme, des enfants, des problèmes… Je connais certaines de ces choses de lui maintenant. ». A lire et à voir sur Agora Vox.

 

Boudiou ! BADIOU se lâche sur la crise!

"Sauvons les banques", c'est l'injonction faite par le système en faillite aux populations, aux Etats. Le cri humaniste est relayé par les moutons de la médiasphère. Dans un billet d'opinion, le philosophe interroge la réalité sous le spectacle de la crise. le verdict nous change des fariboles ânonnées à Paris : « Le capitalisme n’est qu’un banditisme, irrationnel dans son essence et dévastateur dans son devenir. Il a toujours fait payer quelques courtes décennies de prospérité sauvagement inégalitaires par des crises où disparaissaient des quantités astronomiques de valeurs, des expéditions punitives sanglantes dans toutes les zones jugées par lui stratégiques ou menaçantes, et des guerres mondiales où il se refaisait une santé. » De quel réel cette crise est-elle le spectacle ?, c’est à lire dans la rubrique opinions du PQ du soir (Le Monde). Quelques fois il y a des bonnes choses à lire de ce côté-là!

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu